LES TARTELETTES

Fin 2012, la Chine tire la sonnette d’alarme. Suite à des tests menés sur des tartelettes vendues par IKEA, les autorités sanitaires constatent l’existence de bactéries coliformes. Présentes en majorité dans les excréments, elles se seraient développées dans plus de 1800 gâteaux. Aussitôt détruits par la douane nippone, la rumeur se répand dans les vingt-trois pays où le géant suédois s’est implanté. Une enquête française révèle la vente de 6 000 parts infectées.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de