Accueil Monde Histoire

Cet étrange dinosaure cuirassé du Crétacé possédait des cornes sur les joues

Une nouvelle espèce de dinosaure Ankylosaurus a été identifiée grâce à la découverte de deux spécimens dans le sud-est de la Chine

dinosaure cretace
— © L. Xing, K. Niu, J. Mallon & T. Miyashita / Wikimedia Commons

Un nouveau dinosaure a été récemment découvert dans le sud-est de la Chine. Ce dinosaure, nommé Datai yingliangis, révèle la diversité des créatures qui peuplaient notre planète il y a 90 à 96 millions d’années, à la fin de la période du Crétacé. Cette découverte, publiée dans la revue Vertebrate Anatomy Morphology Palaeontology, met en lumière l’évolution complexe des dinosaures Ankylosauria, connus pour leur armure corporelle distinctive.

Un nouveau genre et une nouvelle espèce du Crétacé

La découverte de Datai yingliangis, issue de fouilles approfondies dans les formations géologiques de la Chine, marque l’identification d’un genre et d’une espèce inédits de dinosaures Ankylosauria. Ces créatures étaient une famille de dinosaures cuirassés qui s’est diversifiée tout au long de la période du Crétacé supérieur et qui était bien connue pour ses massues caudales.

Lida Xing, paléontologue à l’université chinoise de géosciences, et ses collègues affirment que les Ankylosaurinae sont des dinosaures cuirassés uniques qui ont dominé les habitats des vertébrés terrestres du Crétacé supérieur en Asie et en Laramidie (l’ouest de l’Amérique du Nord d’aujourd’hui).

Bien que les premiers membres de ce groupe soient apparus au début du Crétacé supérieur en Asie, leur évolution vers des formes plus récentes et anatomiquement spécialisées n’est pas encore connue. Les strates de sable rouge du Crétacé qui s’étendent sur les provinces du sud-est de la Chine, du Zhejiang au Guandong, ont fait l’objet de peu de recherches, en particulier celles qui datent du début du Crétacé supérieur.

Caractéristiques uniques

Deux jeunes squelettes bien conservés de Datai yingliangis ont été retrouvés par des paléontologues dans la formation géologique de Zhoutian. C’est la première fois que des squelettes complets de vertébrés, en particulier ceux de dinosaures cuirassés, sont découverts dans la formation de Guangzhou.

Ces spécimens, qui présentaient différents stades de développement osseux, ont été découverts ensemble, la tête de l’un reposant sur celle de l’autre. Les deux cornes sur les joues de Datai yingliangis sont une caractéristique qui le distingue.

Les chercheurs expliquent que la corne principale se trouve à l’arrière inférieur du crâne, s’étendant vers l’arrière et le côté, tandis qu’une corne secondaire plus petite est située juste devant, cachant partiellement l’articulation de la mâchoire vue de côté. Cette particularité morphologique suggère une diversification et une spécialisation écologique significatives au sein de ce groupe.

Implications évolutives

Les implications de cette découverte sont vastes, offrant un aperçu de l’évolution de ces dinosaures. Les paléontologues ont déclaré que, morphologiquement, Datai yingliangis représente un intermédiaire évolutif entre les ankylosauridés asiatiques plus anciens et les ankylosauridés dérivés du post-Cénomanien. Cette conclusion est largement confirmée par des analyses phylogénétiques.

Cette découverte situe la nouvelle espèce soit comme proche des Ankylosaurinae asiatiques (comme Crichtonpelta et Jinyunpelta) qui sont étroitement liés à des lignées de taxons dérivés, soit comme un groupe frère de Pinacosaurus. Sur la base de ces résultats, le genre Datai représente une contribution significative à la faune de vertébrés du Crétacé supérieur de l’Asie du Sud-Est et souligne le potentiel futur de la région pour améliorer nos connaissances sur l’origine et le développement précoce des Ankylosaurinae. Par ailleurs, voici 10 dinosaures du Jurassique dont vous n’avez probablement jamais entendu parler.

S’abonner
Notifier de

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Messenger
Exit mobile version