Les personnes qui souffre d’un diabète de type 1 doivent malheureusement s’imposer des injections d’insuline, de façon régulière. Une routine inconfortable, mais qui reste la solution la plus répandue actuellement pour contrer les effets de la maladie. Néanmoins, des chercheurs du MIT ont développé une pilule d’insuline. Véritable concentré d’ingéniosité, cette petite capsule pourrait être une excellente alternative aux injections, et changer de nombreuses vies !

 

UNE PILULE D’INSULINE POUR REMPLACER LES INJECTIONS

L’injection régulière d’insuline est la solution la plus couramment utilisée par les personnes souffrant d’un diabète de type 1. C’est une habitude inconfortable, pour laquelle il n’existe aucune alternative simple. Des recherches sont en cours pour élaborer de nouveaux traitement. Par exemple, des chercheurs américains travaillent actuellement à transformer des cellules souches en cellules productrices d’insuline. Néanmoins, il faudra du temps avant que cette alternative n’entre sur le marché.

De son côté, une équipe du MIT (Massachusetts Institute of Technology) a décidé de mettre au point une pilule d’insuline. Si avaler un comprimé est relativement simple pour une personne malade, le développer ne l’est pas du tout pour les chercheurs ! En effet, l’estomac humain est un environnement hostile pour les médicaments, ses acides peuvent même neutraliser certaines molécules actives. L’équipe du MIT a donc conçu et fabriqué une capsule incroyablement élaborée, présentée dans la revue Science.

 

UNE CAPSULE INGÉNIEUSE, MOINS INVASIVE

La capsule créée par les chercheurs du MIT contient une micro-aiguille en insuline lyophilisée, dont l’objectif est d’injecter l’hormone directement à travers la paroi de l’estomac. Ils ont donc conçu une pilule en polymère biodégradable de la taille d’une myrtille, dont la forme s’inspire de la tortue léopard. En effet, la carapace de cette tortue a une forme particulière qui lui permet de se remettre sur ses pattes si elle tombe sur le dos. De la même manière, la capsule s’immobilise toujours sur son côté plat, duquel sort la micro-aiguille d’insuline.

Le système d’injection se résume à un ressort en acier inoxydable retenu par un disque en sucre ! L’acide gastrique dissout progressivement le sucre, et provoque l’éjection du ressort qui pousse la micro-aiguille dans la paroi gastrique. Ensuite, l’insuline se dissout dans la circulation sanguine, au rythme choisi par les chercheurs. Lorsque la capsule a délivré sa charge d’insuline, elle traverse tout simplement le système digestif. Des tests réalisés sur des porcs ont permis aux chercheurs du MIT de prouver l’efficacité de leur capsule d’insuline.

En effet, ils ont pu administrer jusqu’à 5 milligrammes d’insuline dans le sang des animaux, ce qui correspond à la dose d’une injection d’insuline classique. Robert Langer, l’un des auteurs de l’étude, considère que cette alternative à l’injection d’insuline devrait être considérée comme un mode de traitement potentiel pour d’autres maladies nécessitant des injections régulières : « nous espérons vraiment que ce nouveau type de capsule pourra un jour aider les patients diabétiques et peut-être tous ceux qui ont besoin de thérapies qui ne peuvent plus être administrées que par injection ou perfusion ».

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de