Espoir pour les personnes diabétiques : des cellules souches transformées créent de l’insuline

Pour réguler leur diabète de type 1, les personnes diabétiques doivent s’injecter de l’insuline. Et même si elles peuvent vivre une vie presque normale, elles courent un risque important de développer une insuffisance rénale, une maladie cardiaque ou d’être victime d’un accident vasculaire cérébral. Néanmoins, les choses pourraient prochainement changer pour les malades. En effet, des chercheurs ont réussi à créer des cellules souches en cellules productrices d’insuline !

 

Une étude très prometteuse

Dans une étude publiée dans la revue Nature Cell Biology, des chercheurs des universités de Californie à San Francisco et de Virginie démontrent une prouesse médicale qui pourrait changer la vie de nombreuses personnes souffrant d’un diabète de type 1. Cette pathologie est caractérisée par une destruction des cellules du pancréas par le système immunitaire, entraînant une perte d’insuline.

Des traitements existent, notamment l’injection d’insuline, mais aussi la transplantation de nouvelles cellules bêta pancréatiques ou encore la greffe d’un nouveau pancréas. Cependant, le don de cellules et le don d’organe est limité, si bien que l’injection d’insuline est la solution la plus courante.

Les diabétiques de type 1 peuvent mener une vie quasiment normale. Cependant, le risque qu’ils développent des complications rénales, cardiaques ou vasculaires est important. Cette découverte dévoilée par les chercheurs américains pourrait donc tout changer.

Pixabay

 

DES CELLULES SOUCHES POUR PRODUIRE DE L’INSULINE

En effet, ils ont constaté chez la souris qu’il était possible de transformer des cellules souches en cellules productrices d’insuline qui régulent alors correctement le taux de glycémie, à l’instar des cellules bêta pancréatiques. Pour y parvenir, l’équipe a séparé artificiellement des cellules souches du pancréas dans une boîte de Pétri pour les réorganiser en îlots, comme le font naturellement les cellules bêta pancréatiques.

Ils les ont ensuite transplantées dans des souris en bonne santé et ont assisté à l’extraordinaire : les cellules souches ont produit de l’insuline en réponse à la glycémie, en seulement quelques jours ! Bien sûr, cette méthode doit encore être étudiée et vérifiée lors d’essais cliniques humains avant de devenir un traitement possible au diabète de type 1. De plus, les chercheurs savent que les futures personnes transplantées devront subir un traitement immunosuppresseur pour le reste de leur vie. Ils travaillent donc déjà à résoudre cet autre problème, c’est-à-dire faire en sorte que les cellules souches injectées soient totalement acceptées par le système immunitaire du patient !

© Pixabay

La culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile

— @DailyGeekShow