Des scientifiques viennent d’annoncer avoir trouvé une manière beaucoup plus économique et écologique que celle existante pour extraire l’uranium dispersé dans les océans, estimé à 4 milliards de tonnes !

Réunis à Philadelphie, les scientifiques américains à l’origine de ce procédé ont déclaré que cette méthode réduit de 50% les coûts d’extraction par rapport à une technique japonaise déjà existante. Pour cela, l’équipe du Dr Rogers a développé des filtres à partir de carapaces de crevettes pour séparer l’uranium de l’eau. « Il y a beaucoup plus d’uranium dilué dans l’eau de mer que dans tous les gisements terrestres connus » explique-t-il. « Ce qui rendait son extraction très chère était sa très faible concentration, mais nous progressons. »

Sans pour autant remplacer les mines, les scientifiques expliquent que cela pourrait toutefois être un « soutien » à l’industrie nucléaire. Reste à savoir quel impact cette extraction pourrait avoir sur les écosystèmes marins…

Que pensez-vous de cette avancée ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de