météorite
La météorite de 7,6 kilos — © Courtesy of Maria Valdes

Une équipe téméraire de scientifiques a bravé le climat glacial de l’Antarctique pour récupérer cinq nouvelles météorites, dont un monstre spatial de plus de 7 kilogrammes.

Une chasse fructueuse

Dirigés par Vinciane Debaille, de l’université libre de Bruxelles, les chercheurs ont réalisé ces importantes trouvailles lors de l’exploration de nouveaux sites potentiels de météorites, identifiés grâce à l’imagerie satellite. Selon l’équipe, sur les 45 000 météorites trouvées à ce jour en Antarctique, seule une centaine s’avéraient au moins aussi massives que la plus imposante des roches (7,6 kg) récemment découvertes.

« La taille n’a pas nécessairement d’importance lorsqu’il s’agit de météorites », estime Maria Valdes, de l’université de Chicago. « De minuscules micrométéorites peuvent avoir une valeur scientifique incroyable, mais bien évidemment, trouver une roche spatiale aussi massive constitue une découverte rare et passionnante. »

Bien que l’expédition se soit déroulée en plein été antarctique, l’équipe a dû affronter des conditions extrêmes, expliquant en grande partie le nombre faramineux de roches spatiales découvertes sur ce continent au cours des dernières décennies.

météorite
— © Courtesy of Maria Valdes

Son climat froid et sec contribue à réduire la quantité d’altérations subie par les météorites, tandis que la blancheur de ses environnements, contrastant largement avec la teinte sombre des roches spatiales, facilite leur identification. Les mouvements naturels des glaciers ont également pour effet de réexposer des météorites qui auraient pu s’enfoncer sous la neige et la glace.

« L’étude des météorites nous aide à mieux comprendre notre place dans l’Univers »

L’énorme nouvelle roche spatiale et les autres météorites récupérées par les chercheurs vont maintenant être analysées à l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique. « L’étude des météorites nous aide à mieux comprendre notre place dans l’Univers », estime Valdes. « Plus l’échantillon de météorites est important, mieux nous pouvons comprendre notre Système solaire. »

Le record de la roche spatiale la plus massive à avoir atteint la surface terrestre est actuellement détenu par la météorite d’Hoba en Namibie. Mesurant 2,7 mètres de long et 3 de large pour une épaisseur de 0,9 mètre, celle-ci pèse environ 66 tonnes.

Au cours des derniers mois, des chercheurs ont annoncé la découverte de deux minéraux inédits dans une météorite de quinze tonnes, et également retracé l’origine d’une roche spatiale jusqu’aux confins du Système solaire.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments