Quelques jours seulement après que le pays a assoupli ses mesures en matière de confinement, de nouvelles données officielles montrent que les infections au Covid-19 sont en hausse. Explications.

Des milliers d’Allemands dans les rues pour réclamer la levée totale du confinement

Ce week-end, des milliers d’Allemands se sont rassemblés dans plusieurs villes du pays (Berlin, Francfort, Munich, Stuttgart…) pour réclamer la levée totale du confinement, au cours de manifestations s’étant soldées par des dizaines d’arrestations pour non-respect des mesures de distanciation sociale ou jets de projectiles sur la police.

Après s’être entretenue avec les dirigeants des 16 États allemands, la chancelière Angela Merkel avait annoncé la semaine dernière un large assouplissement des restrictions nationales dans certains des secteurs les plus exposés aux infections potentielles, comme la restauration, l’hôtellerie et le sport. L’ensemble des magasins est désormais autorisé à rouvrir, les élèves retourneront progressivement en classe, et la Bundesliga, premier échelon du championnat de football allemand, reprendra ses droits dès le week-end prochain.

Publié ce dimanche, ce nouveau rapport émanant de l’Institut Robert Koch (RKI) montre que le nombre d’infections augmente désormais dans le pays, avec un taux de reproduction du virus (nombre estimé de personnes infectées par un patient confirmé) désormais supérieur à 1, ce qui signifie que dix personnes vont transmettre le virus à onze autres personnes. Pour maîtriser la pandémie, ce taux devrait être inférieur à un.

— fokke baarssen / Shutterstock.com

Un taux de reproduction du virus en augmentation

Avec la gravité des symptômes et le nombre de cas, le taux de reproduction constitue un moyen d’évaluer la capacité d’une maladie à se propager, mais il ne s’agit pas d’un chiffre fixe, étant donné qu’il évolue en fonction de notre comportement ou du développement de notre immunité. Le rapport de l’agence de santé publique récemment publié montre que le taux de reproduction atteint désormais 1,13, alors que celui-ci était globalement resté inférieur à 1 pendant la majeure partie des trois dernières semaines.

Bien que l’Allemagne ait été louée pour sa réponse à l’épidémie, avec des tests généralisés et des restrictions efficaces en matière de confinement ayant contribué à maintenir le nombre de décès à un niveau bien inférieur à celui des autres pays européens, de nombreuses voix se sont récemment élevées pour critiquer la décision d’Angela Merkel d’assouplir ces mesures. Il convient toutefois de souligner que la chancelière allemande a imposé un « frein d’urgence », obligeant les autorités locales à les durcir à nouveau si les cas dépassent un seuil de 50 pour 100 000 personnes.

À l’heure actuelle, des épidémies étant apparues dans des usines de transformation de viande dans les États fédérés de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et du Schleswig-Holstein auraient déjà entraîne le franchissement de ce seuil et obligé les responsables des districts à agir, tandis qu’un district de l’État de Thuringe aurait enregistré plus de 80 infections pour 100 000 habitants, qui seraient dues à des foyers apparus dans des établissements de soins.

L’Allemagne figure aujourd’hui au septième rang mondial en ce qui concerne le nombre de cas confirmés, avec 169 218 cas d’infection et 7 395 décès. En fin de semaine dernière, son nombre de décès quotidiens avait atteint son plus bas niveau en plus d’un mois, avec moins de 40 décès dus au Covid-19 enregistrés en 24 heures.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de