rêves
― K Petro / Shutterstock.com

Contrairement à un rêve simple, le rêveur lucide a conscience du fait qu’il est en train de rêver. Il peut alors bâtir son monde onirique et en devenir le maître. Mais alors, comment déclencher ces rêves merveilleux où tout est possible ?

Une expérience pas si répandue que ça !

En réalité, il semblerait qu’environ seule la moitié de la population puisse un jour faire l’heureuse expérience du rêve lucide. De même, seulement environ 20 % de privilégiés feraient des rêves lucides réguliers, à savoir deux ou trois fois par mois.

Ainsi, des chercheurs de l’université du Wisconsin-Madison et du Lucidity Institute à Hawaï se sont penchés sur la question et ont voulu étudier comment des produits chimiques appelés inhibiteurs de l’acétylcholinestérase (AChEl) pourraient favoriser le rêve lucide. L’étude a été publiée dans la revue PLOS One.

Un neurotransmetteur pour modeler les rêves

L’acétylcholine, un neurotransmetteur, contribuerait ainsi à moduler le sommeil paradoxal, et les AChEl aident ce composé à s’agréger dans le cerveau en inhibant une enzyme (appelée acétylcholinestérase) qui inactive l’acétylcholine.

De plus, un médicament couramment utilisé pour traiter le déclin de la mémoire dans la maladie d’Alzheimer – connu sous le nom de galantamine – est un AChEI à action rapide qui n’a que de légers effets secondaires. Parfait pour une expérience des rêves lucides !

sommeil
— Yuganov Konstantin / Shutterstock.com

Une expérience avec 121 participants

Les chercheurs ont donc recruté 121 participants passionnés par la question pour voir quel effet ce médicament avait sur leur capacité à faire des rêves lucides mais surtout, à s’en souvenir.

Pendant trois nuits consécutives, les participants ont pris des doses croissantes du médicament, en commençant par un placebo, puis 4 mg, et 8 mg la dernière nuit. Chaque nuit, les participants se sont réveillés 4,5 heures après être tombés dans les bras de Morphée, puis ont pratiqué leurs techniques d’induction des rêves avant d’ingérer leurs capsules et de se rendormir. La combinaison de la technique d’induction et du médicament contre la maladie d’Alzheimer semble effectivement aider à déclencher des rêves lucides, et le dosage plus élevé a donné un résultat plus concluant. Au final, 69 participants sur 121 (soit 57 %) ont pu faire un rêve lucide au moins une nuit sur deux avec une dose active de galantamine.

Ce procédé pourrait aider les rêveurs à affronter leurs traumas et dépasser leurs peurs. Cependant, des études plus approfondies doivent encore être menées pour sécuriser totalement le processus.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Callicarpa
Callicarpa
1 mois

On peut faire des rêves lucides sans médicaments. On peut même faire des rêves à épisodes plusieurs nuits de suite