Incendie forêt
— Toa55 / Shutterstock.com

La semaine dernière, l’Europe a été victime d’une vague de chaleur dévastatrice. Une situation plus que critique qui a fait perdre la vie à des centaines de personnes.

C’est une véritable apocalypse de chaleur qu’a subie l’Europe la semaine dernière. Une apocalypse qui, rien qu’en Espagne et au Portugal, a causé la mort de plus de 2 000 personnes, comme l’a rapporté Axios. Des dizaines de milliers d’individus ont aussi été contraints de quitter leur foyer.

En moyenne, entre 40 et 50 degrés ont été enregistrés en Europe, a annoncé la BBC. Certaines régions, dont celles du Royaume-Uni, ont même été placées sous un « avertissement rouge » pour la chaleur extrême. Une première fois dans l’histoire de beaucoup de pays. « Nous sommes des réfugiés du changement climatique », a même déclaré un Français au Monde, cité par The Guardian.

« Le changement climatique affecte tout le monde », comme l’a déclaré de son côté un habitant d’Espagne à Reuters. Les animaux sont également victimes de cette chaleur extrême. En France, le zoo du Bassin d’Arcachon à la Teste-de-Buch, en Gironde, a même été contraint de procéder à des opérations de sauvetage face au gigantesque incendie de la région. 370 animaux transportables se sont dirigés par convois spéciaux vers le zoo de Bordeaux-Pessac. 

« Malgré la mobilisation sans relâche des soigneurs et vétérinaires », quatorze de ces animaux ont perdu la vie en raison de la chaleur mais aussi du stress : un ara Macao, un ibis rouge, un ara chloroptère, deux calaos tarictic, deux conures mitrées, un canard dendrocygne, deux capucins, une loutre naine, un orang-outan un manchot et un saïmiri. Une triste réalité qui risque d’être de plus en plus courante, le réchauffement climatique prenant toujours plus d’ampleur.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments