— IR Stone / Shutterstock.com

3. Tout comme les nonnes se consacrent à Dieu, les vestales consacraient leur vie aux divinités incas

Les vestales de la culture inca étaient appelées des Aclla-Cuna. Ces femmes étaient de jeunes vierges choisies pour être entièrement dévouées au dieu soleil. Ces vestales étaient isolées dès leur plus jeune âge dans des monastères afin de se donner corps et âme à l’empire. Elles réalisaient de nombreuses tâches, comme la fabrication de divers articles de luxe, la préparation des repas pour les différents rituels ou encore le brassage de la chicha, la bière inca. Dans certains cas, les Aclla-Cuna considérées comme parfaites étaient offertes comme sacrifice aux divinités.

Les Aclla-Cuna étaient gouvernées par une grande prêtresse, la Coya Pasca. Cette dernière était une femme d’origine noble qui était considérée comme l’épouse terrestre du dieu soleil. En ce qui concerne les vestales, elles étaient majoritairement choisies parmi les roturiers vers l’âge de 8 à 10 ans. Certaines des vestales n’étaient pas vouées à rester chastes toute leur vie, dans la mesure où elles pouvaient également être offertes comme épouses pour les nobles ou concubines pour l’empereur.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de