4. Le sacrifice était largement pratiqué dans les cultes incas

Donner des offrandes aux dieux était une pratique très courante dans la culture inca. Les offrandes pouvaient autant être des objets inanimés, comme des coquillages ou des statuettes ; ou des êtres vivants, comme des cochons d’Inde, des lamas ou des humains. Bien que cela puisse sembler barbare, les Incas pratiquaient en effet le sacrifice humain, notamment de jeunes enfants. Un évènement était consacré à cette pratique, et cela s’appelait Capacocha. À cette occasion, de jeunes enfants d’environ 6 à 8 ans étaient choisis parmi les plus beaux et les plus nobles de la communauté.

Ces derniers étaient ensuite drogués et isolés sur les sommets des montagnes où ils mouraient congelés. Dans certains cas, ils pouvaient également être enterrés vivants. Comme dans de nombreuses cultures, ces sacrifices sont réalisés pour honorer les dieux afin que ces derniers apportent paix et prospérité au peuple. C’est également une manière d’honorer les dieux et de leur donner de l’importance.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de