Le temple de Coricancha © Diego Delso / Wikimédia Commons

5. Coricancha, le lieu le plus sacré de la culture inca

Édifié au centre de la ville de Cusco, la capitale de l’Empire inca, Coricancha était le centre religieux consacré au dieu du soleil Inti. Le temple a été construit en parfait alignement avec le mouvement stellaire et planétaire. Selon la croyance inca, cette synchronicité permettait à un flux direct de lumière du soleil d’entrer par les fenêtres du temple à chaque solstice, journée pendant laquelle on célèbrait le festival du soleil. La construction du temple a été initiée par Manco Capac qui l’avait alors nommé Inticancha, qui signifie littéralement « le temple d’Inti ».

Le temple a été renommé Coricancha – qui signifie « enceinte de l’or » – car les murs du temple sont réellement couverts d’or. De nombreux historiens ont écrit qu’à l’arrivée des Espagnols à Cusco, ces derniers ont été aveuglés par sa splendeur. Outre les murs recouverts de feuilles d’or, il y avait également un grand nombre de pierres et métaux précieux qui les ornementaient en l’honneur des différentes divinités incas. Cette concentration de faste aurait illuminé tout le temple.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de