— john smith williams / Shutterstock.com

Même si certains restent dubitatifs vis-à-vis de la cryptomonnaie, nombreux sont ceux qui la considèrent comme la monnaie d’échange du futur. C’est le cas de la Corée du Nord qui aurait engagé plusieurs pirates informatiques pour voler plus de 300 millions de dollars en cryptomonnaie auprès de plusieurs institutions financières.

Un vol pour financer les programmes nucléaire et balistique  

Selon un rapport de l’ONU rédigé par des experts chargés de contrôler l’application des sanctions prises contre Pyongyang, la Corée du Nord a volé plus de 300 millions de dollars de cryptomonnaie. Le vol s’est fait par le biais de cyberattaques savamment organisées par des pirates informatiques de Corée du Nord. Le rapport confirme également que la Corée du Nord a à sa disposition un grand nombre de hackers très bien entraînés. En effet, en 2014, il a été fortement soupçonné que le pays disposait de nombreux pirates informatiques après que Sony Pictures Entertainment a été la cible d’une attaque après la sortie du film The Interview, une satire tournant en dérision Kim Jong-un, a rapporté Le Monde.

« Au total, le vol de biens virtuels commis par le pays entre 2019 et novembre 2020 s’élève à environ 316,4 millions de dollars », a déclaré un État anonyme, membre des Nations unies, à l’AFP. Selon les informations dévoilées par l’AFP – qui a obtenu une copie du rapport confidentiel de l’ONU – la grande majorité de l’argent volé provient de deux piratages ayant eu lieu fin 2020. Un piratage en septembre 2020 a en effet permis de voler 281 millions de dollars en cryptomonnaie, et une deuxième cyberattaque le mois suivant a permis de voler 23 millions de dollars de plus.

Ces actifs virtuels devraient être utilisés pour soutenir les programmes militaires du pays – notamment pour le développement et la production de missiles nucléaires et balistiques interdits. Outre la cryptomonnaie volée à diverses institutions financières et bourses, la Corée du Nord aurait également volé des informations militaires à plusieurs entreprises dans le domaine de la défense. Ce vol confirme que la Corée du Nord semble toujours aussi déterminée à arriver au bout de ses ambitions politiques et militaires, malgré les sanctions qui pèsent encore lourdement sur l’économie du pays.

— Astrelok / Shutterstock.com

Une réponse de la Corée du Nord aux sanctions prises contre le pays et la pandémie de Covid-19

Rappelons que les discussions sur l’allègement des sanctions contre Pyongyang et les concessions militaires auxquelles la Corée du Nord devrait céder en contrepartie sont au point mort depuis le sommet de Hanoï entre Donald Trump et Kim Jong-un en février 2019. Par ailleurs, il est également important de savoir que l’économie nord-coréenne a été durement affectée par la pandémie de Covid-19, mettant ainsi à mal ses projets militaires. Ce vol de cryptomonnaie semble donc être la réponse du pays à la crise.

Outre le piratage informatique, il semblerait également que la Corée du Nord ait décidé de reprendre la coopération avec l’Iran, a rapporté CNN qui a également reçu une copie du rapport confidentiel de l’ONU. Bien que l’Iran ait nié ces allégations, le rapport semble cependant apporter des preuves qui confirment le contraire. Il y est notamment indiqué que l’Iran a fourni des informations erronées aux organismes de régulation. Pour l’instant, on ignore encore quand ledit rapport sera dévoilé au public.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de