― fernando sanchez / Shutterstock.com

Symbole de mauvais augure depuis au moins l’Antiquité, les corbeaux sont répandus dans le monde entier. Les grands oiseaux noirs de l’espèce Corvus sont originaires de tous les continents tempérés, à l’exception de l’Amérique du Sud, et apparaissent dans un large éventail d’habitats différents.

Des muscles, des ailes et un cerveau performants

3 éléments seraient à l’origine de la popularité des corbeaux dans n’importe quel environnement :

  1. Leurs muscles
  2. Leur cerveau
  3. Leurs ailes

« Nous supposons que ces trois combinaisons très pratiques de caractéristiques sont ce qui a permis à ce groupe d’oiseaux de coloniser et de se diversifier dans le monde entier », explique en ce sens le Dr Joan Garcia-Porta, biologiste à l’université de Washington, aux États-Unis.

Garcia-Porta et ses collègues ont examiné des spécimens de corvidés provenant de musées d’Europe et des États-Unis. Les oiseaux du genre Corvus avaient systématiquement des ailes plus longues, un corps plus grand et un cerveau plus volumineux que leurs cousins corvidés.

S’il avait déjà été établi que la longueur des ailes des corbeaux et des corneilles leur permettait de voler plus loin, cette étude publiée dans la revue Nature montre que ces deux dernières caractéristiques jouent également un rôle important dans leur domination.

© Botero laboratory, Washington University de St. Louis / Nature Communications

Une grande intelligence qui leur permet de s’adapter à leur environnement

« Lorsque nous réfléchissons aux processus de diversification mondiale, il est important de prendre en compte non seulement la capacité à atteindre de nouveaux endroits, mais aussi la capacité à survivre une fois sur place », explique le co-auteur Carlos Botero, professeur adjoint de biologie à Washington.

« Notre travail suggère que les corbeaux et les corneilles se sont diversifiés à la fois rapidement et largement parce qu’ils étaient particulièrement doués pour s’adapter à différents habitats. » La taille du cerveau par rapport à la taille du corps est particulièrement importante ici : elle donne aux oiseaux la capacité d’adopter de nouveaux comportements dans de nouveaux environnements.

« Il semble vraiment que leur incroyable flexibilité comportementale ait pu jouer un rôle majeur en permettant à ces oiseaux de survivre aux périodes initiales d’inadaptation et de s’accrocher suffisamment longtemps pour que la sélection les rattrape et produise toute une série de nouvelles espèces dans le processus », déclare Botero.

― Jessica Dale / Shutterstock.com

Sans surprise, les corbeaux et les corneilles se sont aussi spéciés davantage que les autres oiseaux de la famille des corvidés. Parce qu’ils apparaissent dans un si grand nombre d’environnements radicalement différents, ils sont exposés à beaucoup plus de pressions de sélection que leurs homologues. « Ces nouveaux environnements favorisent souvent des modifications du phénotype de l’organisme qui facilitent la survie et les performances générales. Ce processus est souvent appelé ‘sélection optimisante' », explique M. Botero.

« Grâce à ces oiseaux étonnants, nous comprenons maintenant un peu mieux les processus par lesquels les animaux s’étendent rapidement à travers la planète et comment cette expansion géographique se traduit par la production de nouvelles espèces avec de nouvelles morphologies », déclare Garcia-Porta.

Pour aller plus loin, découvrez également 13 faits qui démontrent l’extrême intelligence des corbeaux.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments