— Liderina / Shutterstock.com

Depuis le mardi 17 mars, les Français sont assignés à résidence. Cette période de confinement peut être difficile à vivre, notamment pour les personnes isolées. Les familles doivent aussi modifier leurs habitudes pour vivre au mieux cette situation compliquée. Si vous avez un ou plusieurs enfants, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir quelques conseils pour vivre au mieux le confinement.

Du jour au lendemain, sans aucun moyen d’anticiper une telle situation, vous vous êtes retrouvé bloqué chez vous. Avec peut-être à gérer votre télétravail, vos enfants (plus ou moins nombreux), votre maison.

La première semaine vous est tombée dessus en pleine tête : ce ne sont pas des vacances. C’est même, plus difficile que le quotidien habituel. En plus de devoir éventuellement assurer votre travail dans des conditions précaires. Vous allez devoir gérer les fonctions de maître d’école, cuisinier, femme/homme de ménage, professeur de sport… Vous devez jongler entre le décalage horaire qu’ont adopté vos enfants et les horaires de bureau que vous devez assurer. Vous devez fournir trois repas par jour et réussir à garder des passages dans la maison sans jouets pour pouvoir circuler.

Ajouter à cela, les déceptions qui minent le moral : annulation de vacances, annulation des sorties, annulation des activités extrascolaires, anniversaires cloîtrés, baisses ou pertes de salaires, climat actuel, pénuries de nourriture…

Alors après la gifle des premières semaines, vous voulez vous ressaisir. Surtout qu’il y a peu de chance pour que la quarantaine ne se termine rapidement (et la reprise de l’école encore moins). Pas question de laisser passer l’occasion d’avoir du temps à la maison ensemble. Vous voulez profiter de ce confinement pour réaliser de nouvelles créations et faire de cette situation compliquée un avantage pour votre famille, votre maison et vous-même.

Vous trouverez ci-dessous une proposition d’organisation pour vous permettre d’optimiser et valoriser au maximum votre temps de confinement en famille.

― Foxy burrow / Shutterstock.com

Faites des listes

Première étape, même si cela vous semble dérisoire face à l’urgence que vous vivez en ce moment, c’est de prendre du temps.

Du temps pour faire une liste de ce que vous voulez réaliser pendant cette quarantaine. L’objectif est de choisir ce qui est important, et ce qui ne l’est pas. Pendant la durée de ce temps, il faut mettre en valeur les choses que vous ne prenez pas le temps de faire habituellement et qui vous tiennent à cœur.

Par exemple : il est important pour vous de travailler ? Si oui, jusqu’à quel niveau ? Vos enfants doivent-ils travailler ? Et si oui, combien de temps ? Voulez-vous faire du sport ? Quels petits travaux voulez-vous réaliser chez vous ? Quel projet personnel voulez-vous prendre le temps de développer ? Voulez-vous vous former ?…

La liste peut être longue, mais à ce moment-là fixer des échelons : les essentiels, les faciles, les difficiles et la perfection.

Bien que vous ayez l’impression d’avoir beaucoup de contraintes actuellement. Le fait qu’elles soient toutes centralisées chez vous au même endroit, que vous n’ayez pas besoin de bouger pour les effectuer et que vous n’ayez plus de charges superflues (comme les sorties, les réunions…), cela vous permet de gagner du temps et ainsi d’augmenter la liste de vos actions.

Faites participer votre famille. Eux aussi ont sûrement des objectifs qu’ils aimeraient atteindre. Et ainsi vous pouvez les impliquer dans les projets qui peuvent concerner toute la famille (comme les tâches ménagères, le repas, les améliorations de la maison, les temps de travail…). Si vos enfants sont jeunes, proposez-leur cela de manière ludique, ainsi ils auront bien plus envie de s’impliquer avec vous dans ce projet.

― gpointstudio / Shutterstock.com

Ne soyez pas trop exigeant avec vous-même et avec les autres

Il ne faut pas être trop exigeant. Oui, vos enfants ne pourront pas apprendre autant qu’à l’école. Mais pas d’inquiétude, ils gagneront de nouvelles compétences à être plus souvent à vos côtés. Gardez à l’esprit que ce sont des enfants, et qu’à un moment ou un autre dans la journée ils risquent d’être énervés, fatigués ou de mauvaise humeur. Ils ne feront jamais autant de tâches ménagères que vous, ils ne feront que le minimum d’ailleurs… mais exigez un rangement de leur propre désordre proportionnel à leur âge.

Vous ne pourrez pas non plus être aussi productif dans votre travail que d’habitude. Le but est de donner le meilleur de vous-même.

― Monkey Business Images / Shutterstock.com

Écoutez-vous

Lors de cette quarantaine et malgré vos objectifs, il va falloir s’écouter. N’en faites pas trop dans une journée, fixez-vous des objectifs abordables. Sinon vous risquez d’abandonner vos projets. Quand vous vous sentez fatigué, faite des micro-pauses.

Par exemple, si vous n’êtes pas du matin, quand vous vous levez ne pensez pas à tout ce qui vous attend, reportez cela pour après la pause-café. Deuxième exemple, si vous voulez refaire la tapisserie d’une chambre fixez-vous un mur par jour.

Essayez au maximum de garder le moral. Votre bonne humeur contaminera sûrement votre entourage, qui vous le rendra. Vous ne pouvez être parfait, vous aurez probablement des écarts de conduite, ou des baisses de moral. Mais le but est juste de donner le meilleur de vous-même. Cela renforcera les liens qu’il y a au sein de votre famille (et les voisins vous remercieront).

― Pressmaster / Shutterstock.com

Gardez un rythme

La deuxième étape à mettre en place est un emploi du temps. C’est la CLEF d’un confinement réussi. Effectivement, comme vous avez pu le remarquer, ce ne sont pas des vacances. Plus vous garderez un rythme, plus votre quarantaine sera efficace.

Il faut tout d’abord faire une différenciation entre les jours de travail et les jours de repos (week-end et mercredi). Les pauses vous permettront d’assurer pleinement les jours de travail ou d’activité plus intense. Le but n’étant pas de ne rien faire les jours dits « souples », mais de les réserver à des activités reposantes.

Votre famille doit garder un rythme. Mais pas forcément aussi fatigant que celui de l’école. C’est-à-dire que se lever à 7h n’est pas obligatoire. Il est même préférable de s’adapter à votre enfant, si c’est un grand dormeur et qu’il aime dormir tard dans la journée (comme beaucoup d’adolescents par exemple). Vous pouvez alors exiger un réveil vers les 10h/10h30, mais attention, pas plus tard, il faut garder une bonne hygiène de vie qui doit être fixée autour du rythme du soleil. Et ainsi vous pourrez profiter d’une soirée plus longue avec votre enfant. Et inversement, si vous avez un enfant qui se lève tôt, profitez-en pour le coucher tôt, et avoir une soirée pour vous.

Fixer les obligations qu’incombe la gestion d’une maison. Par exemple : les repas, le ménage quotidien, les lessives, le repassage, la gestion des animaux de compagnie…

Petit déjeuner, déjeuner, gouter et dîner à heures fixes. Si vous avez la possibilité d’anticiper vos menus (à la semaine par exemple), cela vous permettra d’optimiser votre temps. N’hésitez pas à faire participer vos enfants, car ce sont des activités qui leur permettent de grandir.

Pour le reste des tâches ménagères, fixez des créneaux dans la semaine (par exemple, le repassage pour le dimanche matin et l’aspirateur pour le vendredi soir).

Après le petit déjeuner, n’oubliez pas de fixer un moment pour vous habiller et vous laver. La quarantaine ne justifie pas un manque d’hygiène. De plus, il est conseillé de ne pas laisser les enfants ou vous-même en pyjama. Il ne faut pas forcément s’habiller bien, des vêtements de sport seront bien plus adaptés à cette situation.

De plus, profitez du confinement pour vous détoxifier la peau et donner des vacances à votre fibre capillaire (évitez le maquillage, les fers à lisser…).

Fixer selon vos objectifs des créneaux horaires pour le travail, en fonction de l’autonomie de vos enfants. Si vos enfants sont petits, fixez des créneaux séparés. S’ils sont autonomes, fixez des créneaux joints (attention, contrôlez le travail après). Il faut fixer le plus gros créneau horaire possible le matin environ deux ou trois heures, ainsi l’après-midi vous permettra seulement de finir ce qui n’a pas eu le temps d’être fait.

Et pour finir, mettez en place des plages horaires pour réaliser vos objectifs personnels. Ceux qui vous tiennent à cœur et ceux qui comptent pour vos enfants, de préférence après le travail. Le matin c’est l’école et puis l’après-midi c’est les jeux, le sport ou la musique.

Ajouter à cette petite potion des supports de motivation que vous pouvez créer vous-même, pour vous et pour vos enfants. Par exemple : un tableau de motivation/d’objectif, une liste de repas, une liste de courses, un fichier de validation d’acquis, des cahiers d’école à la maison (preuve du travail effectué à la maison)…

— VGstockstudio / Shutterstock.com

Prenons un exemple…

Nous allons prendre l’exemple de Sam. Il a quatre enfants (16 ans, 12 ans, 7 ans et 3 ans), il est en arrêt pour s’occuper de ses enfants, mais doit quand même rendre des comptes à son employeur, soit environ 3 heures de travail par jour. Et sa conjointe doit continuer à se rendre au travail.

Il a fixé comme objectifs :

  • de continuer à travailler minimum 2h30 (sauf le week-end),
  • de faire travailler ses enfants minimum 2h le matin (sauf le week-end),
  • de faire travailler ses deux enfants les plus grands 1h30 de plus l’après-midi (sauf le week-end),
  • de faire un peu de sport,
  • de faire la tapisserie de sa cage d’escalier,
  • de développer ses compétences en dessin,
  • de garder la maison rangée et propre,
  • de faire un tableau de motivation pour que ses enfants développent les compétences qu’ils voulaient mettre en avant

Ainsi, voici son emploi du temps de semaine :

  • 7h – Réveil de Sam
  • 7h-7h20 – Sport de Sam
  • 7h30/10h – Travail pour son employeur
  • 10h – Réveil, petit déjeuner, toilette et habillage des enfants
  • 10h30 – Travail des enfants (Les deux plus grands de manière autonome dans leur chambre et les deux petits ensemble dans le salon). C’est important que tout le monde ait son espace de travail
  • 12h30 – Fin du travail, préparation du repas et repas pour le chat (Sam fait à manger rapidement grâce au planning de repas qu’il a mis en place le WE précédent)
  • 14h – Reprise du travail des enfants (Pour les petits c’est plus ludique, car ils font de l’art plastique et des dessins), ou ce qu’ils sont capables de faire seuls. Pendant ce temps, Sam s’occupe de vérifier le travail des grands.
  • 15H30 – Fin du travail et début des activités

Sam a mis en place un tableau de motivation pour ses enfants qui consiste à ce que ses enfants gagnent un point par action réalisée (création, lecture, art plastique, sport…), et à la fin de la semaine celui qui en a le plus est le gagnant et aura une récompense à la fin de la quarantaine (pour les motiver). Ainsi, pendant ce temps Sam travaille encore pour son employeur ou joue avec ses enfants.

  • 16h30 – Goûter
  • 17h/17h30 – Travaux cage d’escalier
  • 17h30/18h – Pause pour Sam
  • 18h – Rangement de la maison pour Sam
  • 19h – Préparation du repas du soir, pendant que les enfants doivent ranger le désordre accumulé dans la journée
  • 19h30-20h – Repas

Et le soir, c’est un film ou un jeu de société pour ses enfants. Et en même temps, il prend du temps pour apprendre à dessiner comme il a toujours voulu le faire.

Le week-end c’est plus facile, il prend deux heures pour faire ses travaux de peinture dans la cage d’escalier, les horaires de repas ne changent pas, il fait le ménage qu’il s’est fixé avec l’aide de sa compagne (chacun a ses attributions). Il profite de ses enfants en jouant avec eux. Et il en profite pour faire 2h de sport supplémentaires.

Il y a des choses que Sam ne réussit pas à faire dans sa journée, mais ce qui compte c’est que le lendemain, grâce à l’emploi du temps qu’il a mis en place, il pourra le faire.

― Evgeny Hmur / Shutterstock.com

Plus vous aurez organisé votre temps, plus le temps que vous passerez avec vos enfants sera un temps de valeur. Vous en aurez la preuve et la récompense car vos enfants vont grandir davantage lors de cette période. Et vous verrez vos projets avancer, tout en respectant votre propre bien-être.

7
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
7 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
typhEsther KyriasamiraSamantha DucosKari13 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Alex59adam
Membre
Alex59adam

Très bonne articles ! Super plan pour élaborer ces journées le mieux possible ! Avec des enfants effectivement mieux faut faire comme dit plus haut ! Les journées resemeblerons plus à des journées complète et utile plutôt que des journées « bazard ». En espérant une suite d’articles ☺️ merci

Florenzia2b
Membre
Florenzia2b

Superbe article, clair,concis avec des conseils avisés et faciles à mettre en œuvre!!
Merci beaucoup