Au lieu d’être enterrés ou incinérés, les habitants de l’Etat de Washington aux Etats-Unis auront un troisième choix : leur corps pourrait être transformé en compost humain. Cette nouvelle législation entrera en vigueur dès mai 2020.

Grâce à une loi promulguée ce mardi 21 mai par le gouverneur de l’Etat de Washington, Jay Inslee, au lieu d’être incinéré ou inhumé, le corps du défunt pourra se transformer en “compost humain”. Si cela peut paraître insolite, il y a une explication écologique derrière cette nouvelle loi.

« La recomposition offre une alternative à l’embaumement et à l’inhumation ou à la crémation, elle est naturelle, sûre, durable et permet des économies importantes en matière d’émissions de CO2 et d’utilisation des terres », explique Katrina Spade, fondatrice de Recompose, une société basée à Seattle qui se prépare à commercialiser cette nouvelle pratique. En effet, un gain d’espace est réalisé ici par rapport à l’enterrement et une limitation des gaz à effet de serre qu’on peut observer lors d’une crémation.

L’entreprise explique que ce système de “réduction organique naturelle” permettrait d’accélérer la décomposition naturelle du corps, en le plaçant dans un conteneur rempli de paille, de copeaux de bois et d’alfalfa. Bien sûr le conteneur passe par plusieurs étapes pour récupérer les éventuels plombages dentaires, prothèses, stimulateurs cardiaques qui ne sont bien évidemment pas biodégradables.

La start-up assure qu’au bout de 30 jours « le matériau que nous rendons aux familles est très semblable au terreau que vous pourriez acheter dans votre pépinière« .

La famille pourra alors utiliser ce compost en mémoire du défunt

Que pensez-vous de cette nouvelle pratique ?

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
GUYOT
GUYOT
3 années

Soleil vert! Toute même très douteux