Pour la première fois depuis des décennies, le dernier étage du Colisée vous est ouvert

Le Colisée de Rome est une attraction touristique majeure. Classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1980, il a attiré, en 2013, pas moins de six millions de visiteurs. Sauf qu’aucun d’entre eux n’a pu avoir accès au dernier étage du monument. C’est désormais une interdiction révolue puisqu’il sera ouvert au public dès le 1er novembre 2017.

 

Impossible d’accéder au 5e étage depuis 40 ans

Construit entre 70 et 80 avant Jesus-Christ, le Colisée de Rome a été bâti pour accueillir entre 50 000 et 80 000 spectateurs. A cause de sa dégradation, de nombreuses zones du monument étaient fermées au public. Si, peu à peu, elles ont été ré-ouvertes aux visiteurs (avec notamment le troisième étage en 2010), le 5e étage demeurait inaccessible.

Il était donc impossible, depuis ces 40 dernières années, d’accéder au dernier étage du Colisée. Ce qui est très dommage, puisque, perché à 40 mètres du sol, il offrait une vue imprenable sur son centre mais aussi sur la totalité de la ville de Rome. Réservées à la base pour les citoyens pauvres, les places juchées au 5e étage du Colisée permettaient, et permettent toujours, d’admirer le Mont Palatin et le Forum Romain.

 

Rénové grâce à une marque de luxe

Si l’on pourra très bientôt monter jusqu’à ce dernier étage, c’est grâce à l’entreprise Tod’s. Le groupe de mode italien, spécialisé dans les mocassins et les sacs, a en effet investi près de 25 millions d’euros en 2011 pour sa rénovation. Son directeur, Diego Della Valle, a indiqué au Condé Nast Traveler : « Dès que j’ai entendu parler du fait que le Colisée avait besoin d’un sponsor pour être rénové, je me suis senti obligé, en tant qu’Italien, de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour que ça se fasse. ».

Attention cependant : il va falloir réserver pour accéder à ce dernier étage ! Seuls des petits groupes de 25 personnes sont autorisés à visiter le haut de l’édifice. De plus, il vous en coûtera 9 euros de plus. Le billet passe ainsi de 12 à 21 euros. Visiblement, toute rénovation a un prix. Mais visiter le dernier étage d’un tel monument est une expérience à faire absolument.

 

Une publication partagée par Tatiana (@funny005) le

 

Une publication partagée par YOY (@yoymyt) le


Echouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente.

— Henry Ford