La canicule, de retour en France en juin 2019, va sans aucun doute faire des ravages que la plupart des entreprises essaieront de compenser en allumant à fond leurs appareils de climatisation. En effet, en ces temps de chaleur intense, retrouver un peu de fraîcheur au sein de son bureau ne peut être qu’agréable. Toutefois, tout le monde ne s’accommode pas aussi bien de la climatisation, et en particulier les femmes. 

Des différences de métabolisme

Vous êtes-vous déjà disputé avec une femme de votre entourage au sujet de la climatisation ? Si oui, vous allez comprendre pourquoi. En effet, selon une étude réalisée par Boris Kingma et Wouter van Marken Lichtenbelt, deux chercheurs à l’université de Maastricht, et publiée dans la revue Nature Climate Change, le métabolisme de la femme et celui de l’homme seraient différents. Ces différences correspondent essentiellement aux besoins énergétiques de l’organisme pour une journée. De fait, le métabolisme de la femme serait environ 35 % plus bas que celui de l’homme, ce qui engendrerait donc un moindre besoin de rafraîchissement. Les inventeurs de systèmes de climatisation auraient alors surestimé de 35 % la capacité des femmes à produire de la chaleur.

Ces différences de métabolisme peuvent également être justifiées par le fait que la femme soit généralement plus petite que l’homme, et qu’elle ait plus de graisse que de muscles; or, la graisse produit de la chaleur moins rapidement que les muscles. Notons que la température jugée idéale pour de nombreuses femmes est d’environ 25°, alors que la température idéale des bureaux est estimée à 20-21°

UNE INADAPTATION TÉMOIN D’UNE INÉGALITÉ

Les appareils de climatisation actuels ont pour la première fois été développés dans les années soixante… et n’ont pas changé depuis ! Ils sont basés sur le modèle de Fanger, dont voici l’équation, s’il vous tente de la résoudre : 

PMV = [0.303e-0.036M + 0.028]{(M – W) – 3.96E-8ƒcl[(tcl + 273)4 – (tr + 273)4] – ƒclhc(tcl – ta) – 3.05[5.73 – 0.007(M – W) – pa] – 0.42[(M – W) – 58.15] – 0.0173M(5.87 – pa) – 0.0014M(34 – ta)}

Les paramètres pris en compte pour établir ce modèle sont la température, la présence de vapeur, la vitesse de l’air, l’isolation des vêtements et le métabolisme humain au repos. Or, la référence du métabolisme est celui d’un homme d’une quarantaine d’années, pesant environ 70 kg. Disposant des informations citées plus haut, nous comprenons maintenant pourquoi les femmes supportent moins bien la climatisation, étant donné que les paramètres n’ont pas pris en compte leur métabolisme.

Une des raisons pouvant expliquer cette absence de prise en compte du métabolisme des femmes est le fait que dans les années 60, les bureaux et les entreprises étaient essentiellement composés par des hommes, les femmes n’ayant pas vraiment leur place au bureau.

Un problème environnemental

Les appareils de climatisation refroidissent peut-être vos bureaux, mais ils réchauffent aussi la planète : en effet, les problèmes posés par la climatisation ne s’expriment pas seulement en termes d’inégalité. Selon Boris Kingma et Wouter van Marken Lichtenbelt, les entreprises et bureaux sont responsables de 30 % des émissions de dioxyde de carbone (CO2), responsables à leur tour du réchauffement climatique.

« Dans beaucoup de bâtiments, vous constatez que la consommation d’énergie est élevée, parce que le réglage de la climatisation est calibré pour la production de chaleur des hommes », affirme le Dr Boris Kingma au New York Times. Le métabolisme des femmes serait donc un véritable avantage pour la planète, puisqu’il permettrait de faire baisser les climatisations dans les bureaux. L’énergie serait de fait économisée et moins d’argent serait dépensé par les PDG.

Si les systèmes de climatisation nous semblent salvateurs lors de périodes de canicule, ils n’ont donc pas que de bons côtés…

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Michel First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Michel First
Invité
Michel First

Manipulation encore! Avez vous parlé de enthalpie? Dans un open-space de femme, c’est impossible de toutes les satisfaire en même temps.(et je pèse mes mots) Certaines se plaignent du courant d’air alors que d’autres le réclame,certaines ont froid d’autres chaud…Cela, à mon avis, vient des différences de température du corps… Lire la suite »