— Apins / Shutterstock.com

Un ciel bleu sans nuage est souvent considéré comme un annonciateur d’une bonne journée, comme un bon présage, ou comme la garantie d’une belle photo pour Instagram. Mais avez-vous déjà pensé à la raison pour laquelle notre ciel a cette belle couleur lorsqu’il fait beau ? Voici la raison scientifique qui explique pourquoi notre ciel est bleu.

Le résultat de l’interaction entre la lumière du soleil et l’atmosphère terrestre

C’est quelque chose d’anodin sur lequel on ne se pose généralement pas de question : un ciel bien bleu agrémenté de quelques nuages blancs. Pourtant, la raison pour laquelle le ciel est bleu est très intéressante. Premièrement, il est important de savoir que cette couleur du ciel est propre à notre planète. En effet, dans l’Univers connu, la Terre est jusqu’à présent la seule planète à avoir un ciel bleu. Même sur la Lune, l’un des astres les plus proches de la Terre, le ciel n’est pas bleu, mais noir.  

D’après ce fait, nous pouvons déjà affirmer que la couleur du ciel est liée à l’atmosphère de notre planète, étant donné que c’est également quelque chose de propre à la Terre. En effet, lorsqu’il fait jour, le ciel est bleu parce que l’air et les molécules contenues dans l’atmosphère diffusent la lumière bleue du soleil dans le ciel et jusqu’à nos yeux. Il faut comprendre que la lumière du soleil est blanche. Mais cette lumière blanche est composée de toutes les couleurs du spectre visible, et toutes ces couleurs ont leur propre longueur d’onde ; le rouge ayant la longueur d’onde la plus longue et le violet la plus courte.

Lorsqu’on regarde quelque chose, la couleur que l’on voit est en fait la couleur de la lumière que l’objet reflète dans l’œil. Sur son chemin à travers l’atmosphère, la lumière du soleil est cependant absorbée, réfléchie et altérée par différents éléments, composés et particules. Ainsi, si la couleur du ciel dépend en grande partie des longueurs d’onde de la lumière du soleil, les molécules d’air – principalement l’azote et l’oxygène – et les particules de poussière jouent également un rôle important.

Un phénomène anodin qui révèle la complexité de la lumière  

Plus précisément, lorsque la lumière blanche du soleil traverse l’atmosphère, les couleurs avec des longueurs d’onde plus longues, comme le rouge, l’orange et le jaune, passent à travers les particules qui le composent. En revanche, les longueurs d’onde des couleurs bleues et violettes sont absorbées par les molécules de gaz et dispersées dans le ciel, et c’est la réflexion de ces couleurs aux courtes longueurs d’onde que l’œil humain voit lorsqu’il regarde un ciel découvert. Par ailleurs, il faut également préciser qu’une plus grande partie de la lumière du soleil entrant dans l’atmosphère est bleue et non violette.

De plus, nos yeux sont un peu plus sensibles à la lumière bleue qu’à la lumière violette ; raison pour laquelle l’être humain voit un ciel bleu. Quant à savoir pourquoi le ciel bleu est parfois caché par des nuages passant du blanc au gris, c’est parce que les nuages sont essentiellement composés d’eau et qu’ils reflètent la lumière de manière différente par rapport aux molécules et particules qui composent l’atmosphère. Dans les molécules d’eau, toutes les couleurs sont dispersées, et c’est ce qui explique que la lumière reflétée par le soleil reste blanche.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments