400 000 oiseaux sont également pris au piège dans des filets maillants 

visu-oiseaux-1De la même manière qu’avec les hameçons, les oiseaux s’emmêlent dans les filets maillants utilisés par les bateaux de pêche. Ces filets sont positionnés en surface et dérivent lentement afin d’attraper des poissons. Hélas, des oiseaux marins qui se nourrissent de poissons se font piéger par ces filets verticaux. Ainsi, 400 000 oiseaux sont pris dans de tels filets chaque année.

 

Près de la moitié des ZICO ne sont pas protégées juridiquement

visu-oiseaux-15Des oiseaux dans une zone protégée via Shutterstock

Afin de protéger les espèces d’oiseaux menacées, les Zones importantes pour la conservation des oiseaux existent partout dans le monde. Ce sont des sortes de sanctuaires que l’homme doit absolument conserver.
L’état de plus de la moitié de ces sites est considéré comme médiocre ou très médiocre, et pour les deux tiers de ces sites, les réponses de conservation sont faibles, voire inexistantes. Près de la moitié des ZICO ne sont pas protégées juridiquement.

Environ 2 400 ZICO, ne bénéficiant pas ou peu de protection, hébergent des populations importantes d’une ou plusieurs espèces d’oiseaux menacées mondialement et 10 d’entre elles sont des sites clés pour au moins 11 espèces menacées. Ces sites doivent donc être reconnus et protégés de toute urgence à l’aide de règlementations appropriées.

 

80 milliards d’euros par an seraient nécessaires pour mettre un terme aux extinctions provoquées par l’homme

visu-oiseaux-6Un tas important de billets via Shutterstock

Ce chiffre est une goutte d’eau lorsqu’on le compare aux 70 000 milliards de dollars de l’économie mondiale, ou aux 1 900 milliards de dollars de subventions mondiales pour les carburants fossiles comme le pétrole. Pourtant, utilisé judicieusement, un investissement annuel de 4 milliards de dollars pourrait améliorer l’état de conservation de toutes les espèces menacées connues et mettrait pratiquement un terme aux extinctions provoquées par l’homme. 76 milliards de dollars supplémentaires permettraient de protéger et de gérer efficacement tous les sites connus qui sont importants pour la conservation au niveau mondial.

Difficile de rester insensible face à de telles données. Si l’Homme n’est pas le seul responsable, il fait tout de même de lourds dégâts. On peut lui imputer un grand nombre de disparitions d’oiseaux avec la chasse, la pêche et l’agriculture. Il est donc important que la communauté internationale réagisse, car si nous sommes dangereux pour les animaux, nous pouvons aussi les protéger. Il en va de la survie des animaux. Si la cause animale vous préoccupe, cet article sur le massacre des animaux pour la fourrure devrait vous intéresser.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de