Plus de 50 % des populations d’oiseaux d’eau sont en déclin en Asie

visu-oiseaux-4Un marabou au Sri Lanka via Shutterstock

En Asie, ce sont surtout les oiseaux d’eau qui sont en danger, à cause notamment de la perte de zones humides dans cette région remplacées par des cultures. Pendant des siècles, les terres aux alentours des estuaires se sont progressivement réduites au détriment de l’agriculture, du développement des ports et de l’industrie, de l’élimination des déchets, de l’infrastructure et de l’urbanisation.

Alors que cette pratique a ralenti dans certaines régions du monde, elle progresse à très grands pas dans d’autres régions comme la mer Jaune en Asie. Cela a eu un effet particulièrement dévastateur sur les oiseaux de rivage qui migrent sur une longue distance et dépendent de ces vasières intertidales pour s’alimenter lors de leurs migrations.

 

Le nombre des oiseaux migrateurs a décliné en moyenne de 23 % entre 1980 et 2010

visu-oiseaux-3On note donc un fort déclin des oiseaux migrateurs au long cours entre l’Europe et l’Afrique. En Europe, les populations d’oiseaux migrateurs d’Afrique et du paléarctique connaissent un déclin beaucoup plus marqué que les espèces résidentes ou les petits migrateurs. Les migrateurs au long cours ont décliné en moyenne de 23 % entre 1980 et 2010, tandis que les espèces résidentes et les migrateurs de courte distance affichent un déclin combiné de seulement 7 %.

La chasse représente une menace sérieuse pour la plupart des oiseaux migrateurs. Une étude récente a montré qu’en Europe les activités telles que l’empoisonnement volontaire, le trafic illégal, la destruction d’espèces protégées et la chasse à l’intérieur de zones protégées (activités toutes illégales et avec des impacts significatifs) sont répandues et se pratiquent dans une vingtaine de pays.

 

La pêche au thon entraîne la mort de plus de 160 000 oiseaux marins chaque année

visu-oiseaux-12La pêche représente un grand danger pour les oiseaux marins. Chaque année elle est responsable de la mort accidentelle de centaines de milliers d’individus (plus de 160 000). De nombreuses espèces d’oiseaux marins sont confrontées à une activité de pêche importante au cours de leurs déplacements annuels et sont victimes de l’usage de milliers d’hameçons.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de