― Matthewshutter / Shutterstock.com

Le vendredi 28 août dernier, le ministère de la Transition écologique a pris un arrêté permettant la chasse de 17.460 tourterelles des bois. Pourtant, cet oiseau migrateur fait déjà l’objet de mesures de gestion adaptative des espèces en France, explique Le Monde. La raison en est que 80 % de sa population a déjà été décimée en Europe ces quarante dernières années et qu’un comité scientifique a jugé bon, en 2019, de ne plus chasser cette espèce d’oiseaux ou, au pire, de ne chasser que 1,3 % des effectifs estimés en France, soit 18.300 oiseaux.

6.287 tourterelles des bois ont été tuées à cause de cet arrêté

Malgré cette situation, le ministère de la Transition écologique a pris un arrêté autorisant le tir de 17.460 tourterelles des bois, causant de vives critiques de la part de plusieurs associations comme la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). D’après cette association, le ministère de la Transition écologique avait fait exprès de prendre cet arrêté la veille de l’ouverture de la chasse pour « permettre la chasse pendant dix à quinze jours » même si la LPO entamait une procédure d’urgence et avant que le Conseil d’État ne prenne une décision. A cause de cela, « 6.287 tourterelles des bois » avaient déjà péri, selon les chiffres de l’association One Voice le jeudi 10 septembre 2020.

Mais c’est justement ce que l’association a fait. Elle a porté l’affaire devant le Conseil d’État. La haute juridiction a rapidement suspendu l’exécution de l’arrêté du ministère de la Transition écologique.

Le juge des référés a par ailleurs souligné que « les experts recommandent l’interdiction de la chasse de cet oiseau sauvage et que le gouvernement n’a pas apporté d’éléments permettant de justifier son autorisation ».

Emmanuel Macron choisit le camp des écologistes

Un communiqué, rapporté par Le Monde, a également déclaré que « le quota de prélèvements fixés par l’arrêté, en très légère diminution par rapport à l’année précédente, avait été uniquement déterminé au regard du constat d’une baisse tendancielle de la population européenne sur les décennies passées. Or, selon le juge des référés, un tel constat aurait dû conduire le gouvernement à interdire la chasse à la tourterelle des bois et non à réduire proportionnellement le quota maximal de prélèvement. »

Néanmoins, le président Emmanuel Macron a soutenu la suspension de la chasse à la glu pour une saison le jeudi 27 août 2020 pour non seulement satisfaire à la requête des écologistes mais aussi répondre aux injonctions de la Commission européenne qui a donné un délai de 3 mois à la France, en juillet dernier, pour régler les problèmes de chasse non sélective.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Le Précurseur Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Le Précurseur
Invité
Le Précurseur

« La raison en est que 80 % de sa population a déjà été « décimée » en Europe » Si ce que vous dites est vrai alors tout va bien pour elle. Pourquoi? Tout simplement parce que le terme décimé n’a rien à voir avec ce que vous voulez dire. Vous pouvez dire… Lire la suite »