Le cerveau est la partie la plus complexe du corps humain. Des études révèlent que le cerveau de l’homme et celui de la femme ne sont pas identiques. Et ce, non seulement par leur structure mais aussi par leur capacité. Au 19e siècle, les scientifiques ont découvert que le cerveau masculin était plus gros que le cerveau féminin, une différence de 11 % au niveau de la taille. Depuis, de nombreuses études ont été effectuées pour déterminer les spécificités du cerveau masculin et celles du cerveau féminin.

Des préjugés qui persistent

Au vu de la taille du cerveau de l’homme, la société a précipitamment tiré la conclusion que la femme était inférieure à l’homme. Ce phénomène s’est déclenché au début des années 1990 où une IRM des deux cerveaux a été révélée. Pourtant, bien que le cerveau de la femme et celui de l’homme soient différents, ils sont complémentaires. D’ailleurs, le cerveau de la femme est réputé pour être plus empathique et plus intuitif tandis que celui de l’homme, plus compétitif et raisonnable. En 2017, James Damore, l’ex-ingénieur de Google, avait publié un document de 10 pages dans lequel il s’opposait à la diversité sur le lieu du travail.

James Damore était ingénieur pour Google et il avait un diplôme d’études supérieures en biologie. Il a donc effectué de nombreuses recherches. Il affirme que les femmes sont plus impliquées que les hommes dans le milieu du travail. D’ailleurs, le nombre de femmes dans les branches de la technologie et du leadership n’atteint pas les 50 %. Après avoir publié ces informations, James Damore fut licencié, car il aurait partagé des données strictement confidentielles de l’entreprise.

— Life science / Shutterstock.com

Le cerveau humain est complexe

Une étude a également été menée au Royaume-Uni. Il s’agit de l’examen de l’IRM de divers hommes et femmes. 2 750 femmes et 2 466 hommes ont été examinés. Durant cette étude, 68 régions existantes du cerveau ont été minutieusement observées. Les chercheurs ont affirmé que dans la majorité des cas, les femmes possèdent un cortex plus épais que les hommes et à l’inverse, l’homme a un volume cérébral plus élevé que la femme. Par conséquent, avoir un cortex plus épais est le signe d’une intelligence plus élevée.

D’autres facteurs peuvent aussi différencier les capacités cognitives de l’homme à celles de la femme. Les chercheurs ont affirmé que les femmes risquent plus d’être atteintes de dépression et d’anxiété que les hommes. Mais dans leur cas, les hommes ont un plus grand risque d’autisme et de trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDHA) que les femmes. Ils ont aussi découvert que le taux de dyslexie est 10 fois plus important chez les garçons que les filles. De plus, les hommes auraient 40 % de risques en plus de développer une schizophrénie à l’âge adulte, rapporte ZME Science.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments