Les dommages causés par la maladie de Parkinson ou par un AVC pourraient prochainement n’être que de mauvais souvenirs. En effet, des chercheurs travaillent actuellement sur une nouvelle méthode pour combattre les lésions cérébrales des cerveaux blessés ou malades : la reprogrammation de cellules non neuronales en neurones ! La communauté scientifique reste sceptique face à l’étude de cette toute nouvelle stratégie de soin, pourtant les premiers résultats présentés semblent prometteurs.

 

CRÉER DE NOUVEAUX NEURONES À PARTIR D’ASTROCYTES

Lors de la dernière réunion annuelle de la Society for Neuroscience à San Diego, en Californie, une équipe de neurobiologistes de l’Université Ludwig Maximilian de Munich a présenté les progrès de leur nouvelle stratégie pour réparer les cerveaux blessés ou malades. Ici, il n’est pas question de cellules souches, comme pour ce paraplégique atteint de sclérose en plaques qui marche de nouveau grâce à une transplantation. Non, les chercheurs ont avancé leurs travaux sur la reprogrammation de cellules non neuronales, appelées astrocytes, pour en faire des neurones fonctionnels et réparer les lésions cérébrales !

Dans leur présentation, l’équipe dirigée par la neuroscientifique Magdalena Götz a avancé des preuves que ces cellules gliales reprogrammées imitent suffisamment les neurones pour que des souris ayant subi un AVC puissent récupérer les mouvements qu’elles avaient perdus depuis ! Cependant, déjà, des médecins ont soigné les séquelles d’un AVC avec des cellules souches. Alors, concernant cette nouvelle option, Nicola Mattugini, membre de l’équipe de recherche allemande, déclarait que « tout le monde est étonné du fait que cela fonctionne ». Néanmoins, plusieurs questions restent en suspens et provoquent un certain scepticisme vis-à-vis de cette découverte majeure.

Pixabay

 

DES ÉTUDES SUPPLÉMENTAIRES À PRÉVOIR

En effet, les scientifiques présents dans l’assemblée doutent que ces nouvelles cellules neuronales reprogrammées mûrissent et fonctionnent normalement. Pour le moment, aucun des groupes de recherches penchés sur cette question n’a réussi à démontrer ce point, c’est-à-dire que les astrocytes reprogrammés se connectent à des circuits neuronaux pour exécuter les fonctions perdues. Néanmoins, plusieurs groupes ont pu prouver qu’elles reprennent, au moins, des caractéristiques neuronales clés, comme produire des protéines neurales caractéristiques, émettre des signaux électriques ou encore étendre de nouvelles fibres à travers le cerveau et la moelle épinière.

Gong Chen, neuroscientifique à la Pennsylvania State University, a indiqué lors de la conférence que, concernant des singes blessés par un AVC, « des expériences visant à évaluer leur taux de récupération sont en cours dans les installations d’un collaborateur en Chine ». Mais selon lui, cette nouvelle méthode serait l’avenir. Il ajoute même que « c’est la prochaine étape en matière de médecine régénérative ». Car, comme le rappelle Cindi Morshead, biologiste des cellules souches à l’Université de Toronto au Canada, une fois que l’invalidité est devenue chronique chez les humains « il n’y a rien à faire ». Selon elle, cette nouvelle solution pourrait finalement être plus intéressante.

Le docteur Gong Chen ajoute même qu’il ne peut « pas imaginer qu’une autre technologie soit plus efficace que d’utiliser la cellule gliale voisine pour réparer le cerveau ». Néanmoins, en attendant que cette méthode révolutionnaire arrive à maturité, il nous faut patienter et protéger nos cellules neuronales… Voici donc quelques astuces pour que votre cerveau vieillissant continue de fabriquer de nouveaux neurones !

Flickr

 

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de