Carthage
© damian entwistle / Wikimedia Commons

Carthage est une ville tunisienne située au nord de Tunis, la capitale. Si la ville abrite aujourd’hui la résidence officielle du président de la République, Carthage s’est surtout distinguée dans un passé glorieux. Superpuissance antique, qu’est-ce-qui a provoqué la chute de Carthage ?

Carthage, une ville rayonnante à travers la Méditerranée pendant l’Antiquité

L’empire carthaginois était l’une des grandes puissances du monde antique, dont le cœur était la ville de Carthage, située sur la rive orientale du lac de Tunis, en Tunisie. C’est grâce à l’historien grec Timée de Taormine que l’on sait aujourd’hui que la ville a été fondée vers le 9e siècle avant J.-C. par des Phéniciens de Tyr. Ces derniers ont progressivement étendu leur hégémonie économique comme politique à travers la Méditerranée occidentale en établissant un réseau de vassaux et d’États satellites.

Sa position stratégique le long de plusieurs grandes routes commerciales maritimes a permis la mise en place d’un vaste système mercantile. La ville disposait également d’une puissante marine et d’une armée composée de mercenaires ou d’auxiliaires étrangers imposants qui ont fait de Carthage une puissance méditerranéenne à part entière.

Mais l’expansion de Carthage dérange de plus en plus… Carthage est ainsi entrée en conflit avec de nombreux voisins, comme les Berbères indigènes d’Afrique du Nord et les cités-États grecques telles que les Grecs de Syracuse.

Carthage
― Massimo Todaro / Shutterstock.com

Les guerres puniques : Rome vs Carthage

La première guerre punique a eu lieu au milieu du IIIe siècle avant J.-C., lorsque les Romains, estimant que Carthage constituait pour leur propre influence une menace trop grande, ont débarqué en Afrique. Mais ils ont finalement été repoussés. Conscients de la supériorité de la puissance navale carthaginoise, les Romains ont construit une marine et, grâce à des tactiques inédites, ont infligé plusieurs défaites en mer aux Carthaginois.

Après plusieurs années d’impasse dans ces guerres, une défaite divisée lors de la bataille des îles Égates en 241 av. J.-C. a contraint les Carthaginois à demander la paix et à verser des réparations selon les termes du traité de Lutatius dicté par les Romains, y compris la cession d’une partie de la Sicile qui est annexée à la province romaine de Sicile.

carthage

Le traité imposé par les Romains a essentiellement spolié Carthage de tous ses territoires d’outre-mer, faisant de l’Empire carthaginois une simple cité-État. Il a aussi imposé une indemnité de 10 000 talents d’argent à payer à Rome pendant un demi-siècle. Carthage doit également obtenir l’autorisation de Rome pour faire la guerre, et la machine militaire carthaginoise est démantelée, ne laissant qu’une maigre flotte de 10 navires de guerre. Profitant de la position affaiblie, le roi Massinissa de Numidie exploite l’interdiction faite à Carthage et mène continuellement des raids ou annexe des terres.

Carthage envoya une force pour défendre son territoire sans l’approbation de Rome, et les factions anti-carthaginoises de Rome utilisèrent cette action militaire illicite comme prétexte pour préparer une expédition punitive, déclenchant ainsi la troisième guerre punique en 149 avant J.-C. Les Romains lancent l’assaut final et, en six jours, détruisent systématiquement la ville et tuent ses habitants ; ce n’est que le dernier jour qu’ils font des prisonniers, dont 50 000 qui sont vendus comme esclaves. Voilà comment se déroula la chute de Carthage.

Carthage
― Massimo Todaro / Shutterstock.com
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Tahdjerit
Tahdjerit
1 mois

l’Afrique au africains plutard c’est le petit fils Jugurtha de résister les occidentaux…..ni orientale ni occidentale nous sommes un peuple unique.