— Aunt Spray / Shutterstock.com

Ce ne sont pas seulement les carnivores qui se dévorent entre eux, mais aussi les bactéries. Des études révèlent que des trilobites se dévoraient entre eux. Selon Livescience, c’est la preuve que le cannibalisme remonte déjà à l’époque préhistorique. Des archéologues ont découvert des fossiles de trilobites comprenant des morsures à l’arrière, révélant que ces animaux se mordaient entre eux. Les archéologues affirment que cette scène se serait produite il y a environ 541 millions d’années.

Les trilobites : les anciens cannibales marins

Les trilobites sont les ancêtres des arthropodes marins. Les archéologues affirment qu’ils ont fait leur première apparition il y environ 541 millions d’années. Ce sont des animaux qui possèdent un exosquelette très épais. C’est la raison pour laquelle leurs fossiles sont parfaitement conservés depuis tout ce temps. D’autant plus que les exosquelettes ont tendance à se fossiliser plus rapidement que les tissus mous.

Le paléontologue Russell Bicknell de l’université d’Australie a étudié les fossiles de trilobites pendant plusieurs années. Durant son étude, il a découvert qu’il existait deux espèces de trilobites : Redlichia takooensis qui était pacifique et qui se nourrissait de petites particules dans l’océan et Redlichia rex qui était un prédateur. Mais en plus de cela, il a découvert que des fossiles de R. takooensis présentaient des morsures sur leur partie postérieure et en a déduit que R. rex les chassait et les mangeait.

— KOKTARO / Shutterstock.com

Les trilobites s’attaquaient entre eux

Russell Bicknell a donc découvert que la chaîne alimentaire s’est déjà produite dans les fonds marins. Les excréments de R. rex présentent des restes de coquilles de trilobites, ce qui prouve qu’ils se nourrissaient de petits R. takooensis. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que les R. rex se mordaient aussi entre eux. En effet, les scientifiques ont découvert des morsures similaires à celles faites par les R. rex sur certains d’entre eux. Ils ont donc conclu que ces créatures étaient cannibales.

Russell Bicknell affirme qu’il ne s’agit pas de simples morsures car ces dernières se présentent comme des morsures d’attaque. A noter que les R. rex ne chassaient pas seulement les plus petits, mais aussi ceux qui étaient de la même espèce qu’eux. Les morsures sur les R. rex indiquent qu’ils se sont débattus et ont fini par être affaiblis. D’ailleurs, ils ont été mordus à l’abdomen et non sur les membres. Il en conclut que le cannibalisme des arthropodes remonte à bien longtemps.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments