© NASA

Le Canada ne tolère plus les crimes commis dans l’espace. Les députés canadiens ont approuvé une motion pour modifier le Code criminel et permettre des poursuites en cas de crimes commis sur la surface de la Lune ou en orbite.

Le Canada a décrété que les astronautes ne peuvent plus commettre de crimes sur la Lune. Le texte a été approuvé par 181 voix contre 144. S’inscrivant dans un projet de loi long de 443 pages, il est indiqué que « le membre d’équipage canadien qui est l’auteur, hors du Canada et au cours d’un vol spatial (…) d’un fait – acte ou omission – qui, s’il était commis au Canada, constituerait un acte criminel, est réputé avoir commis ce fait au Canada ».

En d’autres termes, tout Canadien qui commet un crime dans l’espace sera jugé de la même manière que si ce crime avait été commis sur le territoire canadien. En outre, les astronautes étrangers qui portent atteinte à la vie ou à la sécurité d’un membre d’équipage canadien ou qui commettent un crime à bord d’un appareil canadien pourront aussi être poursuivis.

L’approbation de ce texte survient alors qu’un astronaute canadien participera en mai 2024 à un vol en orbite lunaire, dans le cadre du projet de construction de la future station lunaire Gateway. Il s’agira de la première mission lunaire habitée depuis 1972.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments