Météo-France a diffusé une carte montrant à quoi pourraient ressembler les températures estivales dans 30 ans. Les résultats des calculs sont des plus inquiétants…

La simulation de cette carte météorologique nationale affiche des températures préoccupantes : 32,7 °C à Brest, 42,7 °C à Bordeaux, ou encore 44,1 °C à Paris. Cette carte représente ainsi les températures possibles d’une seule journée type en France, lors de la canicule en 2050. D’après leurs calculs, dans trente ans, les températures devraient être de “1,2 à 1,5 °C” plus élevées que celles que la France connaît actuellement avec la canicule.

Météo-France a utilisé les données de la canicule de l’année 2019, l’une des plus intenses en France, avec un record de 46 °C. « Nous n’avons pas voulu nous baser sur celle de 2003 », explique la climatologue Christine Berne, « car les modèles nous montrent qu’en 2050, un épisode de ce type restera exceptionnel en intensité et en durée ».

― VladisChern / ShutterStock.com

Cette carte a été réalisée en collaboration avec Le Parisien et dans le scénario du “laissez-faire”, établi par le Giec (Groupement intergouvernemental d’experts sur le climat). C’est-à-dire qu’un épisode caniculaire avec ces températures est prévisible dans la mesure où aucune action ou mobilisation forte n’est engagée pour contrer le réchauffement climatique.

A travers la diffusion de cette carte, le message de Météo-France est clair : il est imminent de prendre part à la lutte contre le réchauffement climatique.

https://twitter.com/meteofrance/status/1293828011171753984

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de