De plus en plus fréquents sur les routes, les camping-cars multiplient les innovations. Si certains étaient déjà équipés de panneaux solaires alimentant les appareils qu’ils contiennent, voici le premier camping-car qui roule à l’énergie solaire !

QUELLES SONT SES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ?

Ce camping-car solaire baptisé E-Home a été imaginé par le constructeur Dethleffs. Si sa forme générale est assez classique, la moitié de la carrosserie est recouverte de panneaux photovoltaïques. Au total, il y a 31m² de panneaux solaires.

Ceux-ci captent l’énergie du soleil et alimentent un moteur électrique de 107 chevaux. Il n’est donc pas nécessaire de le recharger pour rouler. Une fois rechargé, le camping-car a une autonomie de 150 km et peut atteindre les 90km/h.

UN INTÉRIEUR TRÈS CONFORTABLE

Si l’E-Home n’est pas un véhicule taillé pour la vitesse ou les grandes distances, il est parfait pour tous ceux qui veulent prendre le temps de découvrir le monde. Son gabarit et ses performances en font un camping-car parfait pour les axes secondaires.

Mais ses avantages ne se limitent pas à son utilisation de l’énergie renouvelable. Son intérieur se veut confortable et spacieux. Il comprend entre autres un grand salon pouvant accueillir plusieurs personnes, un coin cuisine et une chambre avec 2 lits.

QUAND POURRA-T-ON VOIR CE VÉHICULE SUR LES ROUTES ?

L’E-Home a déjà été présenté dans le cadre de salons, mais il faudra encore patienter avant de le conduire. Le camping-car n’est encore qu’au stade de prototype. Cependant, Dethleffs pense pouvoir le commercialiser d’ici 2024.

13
COMMENTEZ

avatar
6 Fils de commentaires
7 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
12 Auteurs du commentaire
delplacexavruMaximemorisset deniseSauveur Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
JEAN-MARC
Invité
JEAN-MARC

Excellent car il sait se passer le l’électrique nucléaire, selon le prix c’est un excellent véhicule.

JES
Invité
JES

Le Soleil étant une centrale de fusion nucléaire naturelle transformant l’hydrogène en hélium, l’électricité photovoltaïque est fatalement d’origine nucléaire. Le rayonnement du Soleil est dangereux, même filtré par les nuages.

pierre-67
Invité
pierre-67

3 kW de panneau solaire (en condition plus qu’optimale), c’est tout juste de quoi permettre à un petit scooter équivalent 50 cm3 d’atteindre les 50 km/h. Et avec sa batterie de 91 kW, encore une fois, dans le meilleur (des meilleurs) des cas, il vous faudra 3 jours minimum en plein soleil du midi pour recharger entièrement ce camping-car. A condition aussi de ne pas utiliser l’électroménager évidemment durant ces 3 jours. Mais sinon, ça semble être un superbe jouet pour papys et mamies technophiles qui aiment prendre tout leur temps en vacances et frimer au camping! Manquerait plus que… Lire la suite »

raymond
Invité
raymond

Encre plus écolo une petite voiture 5cv essence et une nuit a l’hôtel.Désolé.

pierre-67
Invité
pierre-67

On est bien d’accord!
Autant à la fabrication qu’à l’usage, ce camping-car est très (très) loin d’être un véhicule « écologique ».
Et son bilan pollution ne sera jamais meilleur que celui d’un bon nombre de camping-car et voiture thermiques classiques. Et ce serait pas long à démontrer avec un minimum d’informations et de connaissances.
Malheureusement, il est le fruit d’un marketing sauvage surfant sur la vague du « green washing » bien soutenue par l’ignorance des gens qui achètent…

Maxime
Invité
Maxime

Par contre ce genre de truc est parfait pour des transports en commun. La ou je suis (philippines, donc oui le soleil ne maque pas, rendement optimal), nous avons des petits bus, avec moins de panneaux solaires que ce vehicule, qui marchent jour et nuit, et uniquement sur energie solaire.

xavru
Invité
xavru

panneaux photovoltaïques, pas solaire, pas besoin de soleil seulement de la luminosité…

delplace
Invité
delplace

c’est comme tous les véhicules électrique de la poudre au yeux les kms annoncés sont comme toujours sur le plat, sans embouteillage, à vitesse stabilisée et j’en passe un véhicule renault promis à 450 kms d’autonomie, ici en corse à peine 200 avec le vent dans le dos
enfin ça fait plaisir aux gogos