Compost humain
— 13Imagery / Shutterstock.com

Même après notre mort, nous avons encore un impact sur l’environnement. En effet, qu’il s’agisse d’enterrement traditionnel ou de crémation, mourir n’est pas bon pour l’environnement. Il existe cependant une alternative plus écologique : le compostage humain. Et la Californie a officiellement légalisé cette pratique.

Même si cela peut vous paraitre déroutant, le compostage humain est indéniablement une alternative plus écologique aux enterrements traditionnels et à la crémation. Le compostage humain – également appelé réduction organique naturelle – consiste notamment à transformer les restes humains en terre sans aucun processus d’embaumement. Plus précisément, cela consiste généralement à mettre un corps dans un récipient en acier sans l’embaumer.

Le corps est notamment recouvert de matières organiques comme de la paille, des copeaux de bois et de la luzerne afin que les microbes décomposent le cadavre et la matière végétale, transformant les différents composants en un sol riche en nutriments en environ 30 jours. Une fois le compost obtenu, le produit fini est retourné à la famille afin qu’elle l’utilise pour faire pousser des plantes, ou pour le répandre dans des zones de conservation. Cette pratique a été légalisée pour la première fois en 2019 dans l’État de Washington, puis par le Colorado, l’Oregon et le Vermont.

Et la Californie vient tout juste de légaliser ce processus d’inhumation écologique et, bien évidemment, l’aspect environnemental a été le principal argument de l’adoption de cette loi. Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
roxymf
roxymf
1 mois

Je n’avais pas entendu parler de cette pratique . On se croirait dans « Soleil vert ». A quand les savonnettes et les biscuits.J’en ai des nausées.

marie jeanne jourdan
marie jeanne jourdan
1 mois

Très bonne idée, perso cette idée me plaint ou l’immersion en eaux profondes (mer, grands lacs)