De plus en plus, les chercheurs tentent de mettre au point des robots capables d’imiter la nature. Le professeur Xinyan Deng et son équipe ont mis au point un robot capable de voler exactement comme un colibri, reproduisant à l’identique ses mouvements et ses battements d’ailes. Explications.

Des robots formés avec des algorithmes spéciaux

Pour réussir une telle prouesse technique, il a fallu accomplir une miniaturisation parfaite des composants afin de pouvoir reproduire un colibri et sa gestuelle particulière. Tout d’abord, pour apprendre au robot à voler, ils se sont basés sur les algorithmes d’apprentissage automatique, qui étaient directement inspirés par les techniques que l’oiseau utilise naturellement au quotidien. Les chercheurs ont donc passé une première phase d’observation sur les colibris en général. Dans les faits, le robot apprenait d’abord une simulation, et de par cette expérience il a retenu la manière de se déplacer d’un colibri.

Ainsi, cette intelligence artificielle se montre capable de réagir comme un colibri. Tout d’abord, il a également fallu équiper chaque aile de l’oiseau robot d’un moteur à chaque fois, suffisamment puissant pour assurer les 30 battements d’ailes pour chaque seconde. Pour le moment, les chercheurs utilisent un système par câble afin de maintenir un équilibre durant le vol, mais ils souhaitent à terme stabiliser l’ensemble sans passer par une connectique.

Ne pesant que 12 grammes et imprimé grâce a une imprimante 3D, l’oiseau robot possède des ailes en fibres de carbone et des membranes découpées au laser. En raison de ses capacités en intelligence artificielle et de son apprentissage sans limites, l’oiseau se montre de plus en plus autonome. Il faut également savoir que les colibris, tout comme les insectes, n’utilisent pas l’aérodynamique conventionnelle. Reproduire le mouvement en laboratoire a été une rude tâche pour les chercheurs, tant “la physique est simplement différente” d’après Xinyan Deng, chef du projet.

Quelle utilisation pour l’avenir ?

Commençons par le pire, comme nous rapportent nos confrères du New Daily : sous son apparence gentille, le colibri est un objet totalement silencieux. Certains s’inquiètent déjà des conséquences dévastatrices que pourrait entrainer l’utilisation d’un robot avec une apparence si commune, s’il est utilisé dans des opérations secrètes. Pire encore, des assassinats seraient possibles, rendant l’usage d’une telle prouesse technique tabou.

Mais avant de partir dans de tels extrêmes, qu’il ne faut pas omettre, le drone colibri a été développé dans un but de sauvetage. De par sa petite taille et sa rapidité certaine, il pourrait réaliser des prouesses pour sauver des personnes emprisonnées dans des bâtiments effondrés. De plus, il pourrait constituer une aide précieuse pour tout sauvetage dans des espaces encombrés, ou encore des explorations de lieux inaccessibles pour l’homme ou pour des drones plus massifs.

Dans tous les cas, le robot n’a besoin que de deux moteurs, et se montre capable de contrôler chaque aile indépendamment de l’autre. La conception même de ce robot permet d’ajouter une batterie ou encore une technologie de détection, comme une caméra ou un GPS. Pour le moment, le colibri artificiel semble avoir besoin d’une attache, mais d’après les chercheurs, ce n’est qu’une question de temps. Enfin, la dernière utilisation possible pensée par les chercheurs serait d’utiliser ce colibri artificiel afin d’aller étudier de manière plus fiable les colibris dans leur environnement naturel. « Nous avons appris de la biologie à construire le robot, et maintenant des découvertes biologiques peuvent se produire avec une aide supplémentaire des robots », a déclaré Deng.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de