rire
— fizkes / Shutterstock.com

9. Le rire favorise la connectivité cérébrale

Tous les rires ne sont pas identiques, et il s’avère que décoder un rire est plus difficile qu’il n’y paraît. Une étude a révélé des différences dans la façon dont nous percevons, par exemple, le rire joyeux, le rire provocateur et le rire chatouillant, chacun activant des connexions entre différentes régions du cerveau. Tout cela revient à dire que le rire favorise une connectivité rigoureuse entre les régions cérébrales qui se déclenche lorsque nous entendons un rire, alors que notre cerveau s’efforce de déchiffrer le type de communication qui nous parvient.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments