Bible
— Volodymyr Zakharov / Shutterstock.com

Avec l’utilisation d’un nouvel outil se basant sur le champ magnétique terrestre, des archéologues ont pu dater des évènements racontés dans l’Ancien Testament. Explications.

Un nouvel outil qui va aider les archéologues

L’Ancien Testament est un ensemble de récits religieux écrits entre les VIIIe et IIe siècles avant J.-C. Depuis un longtemps, les scientifiques se demandent si les récits décrits dans l’Ancien Testament sont fondés ou non. Un nouvel outil va leur permettre d’avoir enfin des réponses.

Plusieurs faits relatés dans l’Ancien Testament pourraient avoir eu lieu en Israël. En effet, plusieurs sites dans ce pays ont des traces de destruction. Et les textes religieux parlent de cités détruites lors de campagnes militaires menées par les Égyptiens, les Araméens, les Assyriens et les Babyloniens contre les royaumes d’Israël et de Juda.

Royaumes d'Israël et de Judah
Les royaumes d’Israël et de Juda au IXe siècle avant J.-C. © Richardprins / Wikimedia Commons

Les archéologues devaient dater ces vestiges avec précision afin de vérifier la véracité des faits décrits dans les textes bibliques. Ils ont étudié des minéraux magnétiques, comme ceux en céramique ou en terre cuite. Ces objets ont la capacité d’enregistrer l’orientation et l’intensité du champ magnétique terrestre lorsqu’ils sont soumis à des températures élevées pendant leur fabrication ou lors d’un incendie par exemple. Les chercheurs ont pu utiliser ces données pour dater avec précision le contact de l’objet avec le feu, donc sa cuisson.

Un mur en brique situé sur le site de Tel Batash qui a subi un incendie © Yoav Vaknin, CC BY

Des dates confirmées

Des scientifiques de l’université de Tel Aviv et de l’université hébraïque de Jérusalem ont utilisé cette méthode et ont pu dater 21 sites archéologiques israéliens qui comportent des traces de destruction. Les résultats ont été publiés dans la revue PNAS.

La véracité de plusieurs événements décrits dans l’Ancien Testament ont ainsi pu être confirmés. L’étude a prouvé que c’est bien l’armée d’Hazaël, roi araméen d’Aram-Damas de -842 à -805, qui a détruit les cités de Gath des Philistins, Tel Rahov, Tel Zayit et Horvat Tevet. Les données géomagnétiques prélevées correspondent bien avec la destruction de ces quatre villes aux alentours de -830.

carte ancien testament
Carte des différentes campagnes militaires dans l’Ancien Testament © Itamar Ben-Ezra, CC BY

Cependant, l’étude a montré que la destruction de la ville de Tel Beït-Shéan ne peut pas être attribuée à Hazaël. Les chercheurs ont longtemps pensé que c’était le cas. Ce site aurait en fait été détruit 70 à 100 ans plus tôt lors d’une campagne militaire menée par le pharaon égyptien Sheshonq.

Hazaël
Hazaël
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments