Battlestar Galactica : ce monument de la science-fiction adapté de la série culte des années 60

Au cœur de la galaxie, un vaisseau erre avec à son bord une colonie de survivants qui vous cherche pour sauver l’humanité. Si ce scénario vous dit quelque chose, c’est que vous avez regardé Battlestar Galactica. Série star des années 2000, elle a réussi à devenir culte dans le monde de la science-fiction tout en réunissant nouveaux fans et fidèles de la première heure. Tout cela en sortant du garage spatial un vaisseau mythique pourtant destiné à être démantelé.

A la manière de Star Trek mais dans un registre différent, Battlestar Galactica est une licence qui a ses fans depuis les années 70. Si la plupart d’entre vous ont découvert son univers pour la première fois dans les années 2000, sa création date des années 70, et plus précisément de 1978 où il est déjà à l’époque l’objet d’une série en 21 épisodes. Cependant, c’est sa suite sortie en 2003 et comptant 73 épisodes répartis sur 4 saisons qui est la plus connue.

L’histoire est un space opera (c’est-à-dire une histoire à échelle interplanétaire se déroulant dans l’espace) qui vous invite au cœur de colonies humaines éparpillées dans la galaxie. Celles-ci, baptisées les 12 Colonies, vivent en paix depuis que, suite à la signature d’un traité, la race des Cyclons, des cyborgs aux traits humanoïdes, ont disparu. Toutefois, la menace Cyclon est de retour et décide d’éliminer sa rivale en provoquant une immense catastrophe nucléaire. Seul espoir pour les survivants : fuir à bord du seul vaisseau capable de lutter contre les Cyclons : le Battlestar Galactica. Commence alors une longue quête pour son équipage afin de préserver l’humanité et se défendre contre les redoutables cyborgs.

Si la première série racontait la guerre qui a opposé les Cyclons et les humains, Battlestar Galactica lui donne une suite en faisant revenir à la vie ses personnages cultes (le commandant Adama, Gaïus Baltar, Numéro 6…), ses méchants emblématiques et en lui donnant un petit côté post-apocalyptique.

battlestar-Galactica-origineRetrouver une colonie considérée comme mythique et qui se trouve être la Terre rappelle la quête qu’ont menée d’autres héros comme par exemple Valérian et Laureline. En cela, Battlestar Galactica se concentre sur un aspect peu évoqué dans l’œuvre originale : la vie quotidienne à bord d’un Battlestar. En plus des problèmes liés aux Cyclons ou à la recherche de la 13e colonie, des points plus réalistes sont évoqués comme la vie à bord, l’entretien du vaisseau ou la gestion des faibles ressources. Cependant, même si elle propose un scénario inédit, la série n’en oublie pas ses racines mais surtout son public.

Battlestar Galactica a réussi le pari de réunir les fans de la série d’origine mais aussi une nouvelle génération de fans à travers plusieurs éléments. Tout d’abord, la série parvient à lier les 2 histoires grâce à ce qui lui donne son nom, à savoir Galactica, le vaisseau spacial Battlestar vedette de la série originelle.

battlestar-g

Ensuite, elle joue davantage sur un point mis de côté dans Galactica : les relations entre les Cyclons et les humains. Leurs idéaux, leur histoire et leurs secrets sont ainsi révélés au fur et à mesure des épisodes jusqu’à des révélations pouvant étonner même les fidèles de l’œuvre d’origine. Enfin, elle aborde plusieurs thèmes forts comme le racisme, la notion de survie mais aussi des points propres à la science-fiction comme la possibilité pour les robots de ressentir des émotions (théorie imaginée par l’auteur Isaac Asimov).

Si la série a tant marqué les esprits, c’est à la fois pour sa fidélité par rapport à l’univers d’origine mais aussi grâce à ses caractéristiques techniques. Tout au long des 4 saisons, Battlestar Galactica nous tient en haleine à travers une réalisation totalement maîtrisée. De sa bande originale à ses effets spéciaux en passant par son scénario, chaque détail renforce notre impression de voyager dans l’espace aux côtés du commandant Adama.

battle-star

Considérée par beaucoup comme une série culte, Battlestar Galactica nous transporte dans un univers entre fuite, recherche intergalactique et vie quotidienne d’un vaisseau. Si ses détracteurs sont nombreux (lui reprochant entre autres son histoire trop simple et sa réalisation), elle a également su conquérir de nombreux fans ne connaissant pas l’univers d’origine en abordant des thèmes plus modernes. Suite lui rendant un bel hommage tout en la modernisant, l’aventure du Galactica et de son équipage n’a pas fini de surprendre les fans de science-fiction.


Chaque seconde, un peu moins de 1000 briques de Lego sont fabriquées et vendues dans le monde

— @DailyGeekShow