— shirmanov aleksey / Shutterstock.com

Des archéologues ont annoncé la découverte d’un imposant bateau-tombe viking près de la ville de Kvinesdal, dans le sud-ouest de la Norvège. Détectée à l’aide d’un radar à pénétration de sol, l’imposante sépulture aurait entre 500 et 1 000 ans.

Une embarcation viking à quelques mètres sous la surface

La mer occupant une place centrale dans la vie des Vikings, le fait que ces derniers (et plusieurs autres sociétés précoloniales) aient eu recours à des pratiques funéraires particulières, consistant à utiliser des navires comme tombeaux ou objets destinés à accompagner les défunts dans l’au-delà, n’a rien d’étonnant. Connues sous le nom de bateaux-tombes, ces structures s’avèrent toutefois plutôt rares, étant donné que seuls les membres haut placés de la société viking bénéficiaient de tels enterrements.

Des archéologues de l’Institut norvégien de recherche sur le patrimoine culturel (NIKU) ont récemment identifié une telle sépulture près de la ville norvégienne de Kvinesdal à l’aide d’un radar à pénétration de sol (RPS) motorisé à haute résolution. Une technologie impliquant l’utilisation d’impulsions radar pour imager et étudier des structures souterraines relativement proches de la surface.

Image révélant la position du bateau-tombe (au centre) et des monticules funéraires

Bien que l’endroit soit connu pour être l’un des plus importants sites funéraires de l’âge du fer découverts dans le sud de la Norvège, c’est étonnamment la première fois qu’un bateau-tombe y est détecté. Ce dernier a été localisé à une profondeur d’environ 9 mètres, et était entouré par de nombreux monticules funéraires. Les chercheurs sont convaincus qu’une étude plus approfondie du site pourrait offrir un aperçu sans précédent du mode de vie des élites à l’époque des Vikings (790–1066 ap. J.-C.).

« L’utilisation du géoradar nous offre la possibilité d’explorer et de documenter l’histoire culturelle d’une façon inédite », souligne l’archéologue Jani Causevic, qui a supervisé ces travaux.

Des découvertes récentes en Norvège

Cette importante trouvaille archéologique intervient quelques mois seulement après la mise en évidence de cinq maisons longues vikings (dont l’une des plus grandes jamais identifiées en Scandinavie) et de plusieurs tumulus sur le site de Gjellestad. Se trouvant environ 370 kilomètres à l’est de Kvinesdal, celui-ci avait été deux ans plus tôt le théâtre de la première détection d’embarcations vikings en Norvège depuis plus d’un siècle, ayant également impliqué l’utilisation d’un radar à pénétration de sol.

Pour les archéologues du NIKU, la prochaine étape consistera à découvrir comment ces navires ainsi que d’autres objets funéraires ont pu être préservés pendant près d’un millier d’années.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments