Image d’illustration — Jesper Bylov / Shutterstock.com

Le récent examen d’un site archéologique localisé dans le sud de la Norvège à l’aide d’un radar à pénétration de sol a permis la mise en évidence de plusieurs structures vikings imposantes.

Des bâtisses faites de bois et de chaume

Les cinq maisons longues nordiques ont été découvertes sur le site de Gjellestad, dans le comté d’Østfold, où les restes d’un navire viking avaient été identifiés en 2018. Si quatre de ces bâtisses typiques faites de bois et de chaume mesuraient entre 15 et 30 mètres de long et jusqu’à 13 mètres de large, la cinquième affichait une longueur de 60 mètres pour 15 de large, ce qui en fait l’une des plus grandes jamais identifiées en Scandinavie.

« Ces structures se trouvent à seulement 500 mètres des restes de l’embarcation découverte il y a trois ans », a expliqué Lars Gustavsen, archéologue à l’Institut norvégien de recherche sur le patrimoine culturel ayant supervisé les recherches. « La plus imposante n’avait pas vocation à être habitée, et était probablement utilisée pour des cérémonies politiques ou religieuses. »

L’équipe a également identifié plusieurs tumulus funéraires (monticules de terre recouvrant des sépultures), dans les champs adjacents, leur offrant une image plus complète de la fonction de Gjellestad lorsqu’il était occupé par les Vikings.

Un site viking remontant probablement à la fin de l’âge du fer

Bien que l’âge précis de ces vestiges n’ait pas encore pu être établi, l’agencement particulier des structures suggère qu’elles remontent à la fin de l’âge du fer, entre 750 et 850 de notre ère. Gustavsen indiquant que des fouilles archéologiques et l’emploi de différentes techniques de datation permettront prochainement d’obtenir une réponse plus définitive à ce sujet.

« La découverte de ces maisons longues confirme que Gjellestad était un lieu central à cette époque », a déclaré le chercheur. « Nous avons bon espoir de pouvoir cerner plus précisément les liens entre le navire, les bâtisses et l’essor de ce type de sites vikings dans les années à venir. »

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de