oeil-cornee
— Dimitrije Puzovic / Shutterstock.com

Dans un monde où la vue est souvent considérée comme allant de soi, une formidable innovation va remodeler les limites de la perception. Des scientifiques ont créé un dispositif capable de convertir les images en sons. Cet appareil révolutionnaire va permettre aux malvoyants d’avoir un meilleur aperçu du monde qui les entoure.

L’ouïe comme substitut de la vue

Pour identifier les différentes choses qui les entourent, les aveugles doivent faire appel à leurs autres sens. Et pour avoir une idée exacte de la forme et de l’identification d’une personne ou d’un objet, le sens qui est le plus mis à contribution est le toucher. Mais s’il était possible de faire de même grâce à l’ouïe ? C’est la nouvelle capacité qui a été proposée par les chercheurs de l’université de Georgetown, aux États-Unis, dans leur nouvelle recherche. Plus précisément, les chercheurs ont conçu un dispositif qui convertit les images en sons.

D’après les résultats de l’étude publiée dans la revue PLOS ONE, le dispositif de substitution sensorielle permet aux personnes aveugles de reconnaître les visages à l’aide de schémas auditifs traités par la zone fusiforme du visage. C’est une région cérébrale cruciale pour le traitement du visage chez les personnes voyantes. Autrement dit, les chercheurs se sont penchés sur les mécanismes compensatoires utilisés par les aveugles pour reconnaître des schémas visuels grâce à des stimuli auditifs.

« On sait depuis un certain temps que les personnes aveugles peuvent, dans une certaine mesure, compenser leur perte de vision en faisant appel à leurs autres sens », a expliqué Josef Rauschecker, auteur principal de l’étude. En revanche, les scientifiques ne savent pas comment fonctionne ce mécanisme. « Notre étude a testé dans quelle mesure cette plasticité, ou compensation, entre la vue et l’audition existe en codant des modèles visuels de base en modèles auditifs à l’aide d’un dispositif technique que nous appelons un dispositif de substitution sensorielle », a ajouté Rauschecker.

Un dispositif très prometteur pour aider les personnes malvoyantes

Dans le cadre de leur recherche, les scientifiques ont donc cherché à savoir où se produit cette plasticité compensatoire dans le cerveau. Cela a été réalisé en utilisant le dispositif de substitution sensorielle en tandem avec l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Les tests ont été réalisés avec 6 personnes aveugles et 10 personnes voyantes. Tous les participants à l’étude ont subi trois séries d’IRMf pour voir quelles parties du cerveau étaient activées lors de la traduction de l’image en son.

Les scientifiques ont découvert que l’activation cérébrale par le son chez les personnes aveugles se trouvait principalement dans la zone fusiforme gauche du visage, tandis que le traitement du visage chez les personnes voyantes se produisait principalement dans la zone fusiforme droite du visage. Cela signifie que les personnes aveugles peuvent développer leur zone fusiforme du visage sans avoir besoin d’expérience avec de véritables visages visuels. Au lieu de cela, la géométrie de la forme du visage peut être transmise et même traitée par d’autres sens, comme l’ouïe.

Avec cette recherche, les chercheurs espèrent pouvoir améliorer la résolution de leur dispositif. Actuellement, le dispositif permet la reconnaissance de visages simples ressemblant à des emojis. Mais avec plus d’entraînement (et des améliorations du dispositif), il pourrait permettre aux malvoyants d’interpréter des images plus complexes, comme le dessin simplifié d’une maison ou d’un visage humain. Par ailleurs, une cornée à base de collagène de porc redonne une excellente vision à des personnes aveugles.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments