— Frederic Legrand – COMEO / Shutterstock.com

Alors que les mesures de confinement permettant de lutter contre la propagation du coronavirus sont imposées aux Français depuis le mardi 17 mars dernier, le trafic routier est en baisse. Néanmoins, les grands excès de vitesse ont augmenté de 16 %. Les contrôles routiers vont donc être considérablement renforcés.

Des gendarmes ont averti que les grands excès de vitesse ont augmenté depuis le début du confinement. En effet, ces infractions sont en hausse de 16 % en France, comme l’a rapporté Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur. « Plusieurs gendarmes, plusieurs policiers, nous ont alertés, le ministre de l’Intérieur et moi-même, sur le fait qu’il y a une baisse de trafic, évidemment (…) très importante. La baisse des infractions routières n’est pas du tout proportionnelle. Elle est beaucoup plus faible. Quand on prend certaines catégories d’infractions, comme le délit de grand excès de vitesse, il augmente de 16 % sur l’ensemble du territoire national, parfois plus en secteur autoroutier« , a-t-il expliqué.

« Cette augmentation, alors que le trafic baisse, était très préoccupante. Les accidents sur les autoroutes demeurent stables. On sent qu’il y a un relâchement des conducteurs. Les axes sont dégagés. Cela peut tenter certains de commettre des infractions. Evidemment, nous allons renforcer significativement les contrôles routiers, notamment les contrôles de limitations de vitesse« , a-t-il ajouté.

Par ailleurs, la zone C est en vacances depuis vendredi dernier. Laurent Nuñez a donc annoncé le renforcement des contrôles sur les routes. « Le départ en vacances n’est pas un cas de dérogation au confinement et le virus ne part pas en vacances« , a-t-il rappelé. Ainsi, 160 000 policiers et gendarmes sont mobilisés. En cas de non-respect du confinement, les amendes peuvent aller jusqu’à 3 700 euros et l’on peut risquer une peine de six mois de prison. Cela n’étant pas une infraction routière, tous les passagers du véhicule peuvent recevoir ces sanctions.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de