Il existe des applications qui vous promettent de vous rendre plus intelligent en quelques minutes ou en une journée. Très en vogue aux Etats-Unis, ces centaines d’applications de type “entraînement cérébral” sont en fait des jeux simples qui testent vos capacités intellectuelles, avec pour objectif d’améliorer, entre autres, l’exécution de vos tâches quotidiennes importantes. Mais ces applications ont-elles vraiment une conséquence sur le fonctionnement de votre cerveau ?

Des divergences même chez les scientifiques

Différentes applications proposent des jeux simples pour améliorer vos performances cognitives comme la concentration, vos réflexes dans une situation de la vie quotidienne, la mémoire et bien d’autres choses. Mais ces applications qui promettent une plus grande intelligence sont-elles vraiment efficaces ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que les scientifiques ne sont pas d’accord. 

Deux études très sérieuses ont en effet été menées par des scientifiques en 2014, sur l’efficacité de ces applications. Les groupes de scientifiques étaient notamment constitués de spécialistes dans la cognition, l’apprentissage, les neurosciences, l’acquisition d’aptitudes, et se sont fiés aux mêmes preuves disponibles à ce moment. Pourtant, les résultats des recherches sont complètement opposés. En effet, le premier groupe montre qu’il y a « peu de preuves que le fait de jouer à des jeux cérébraux améliore les capacités cognitives générales sous-jacentes, ou qu’il permet de mieux naviguer dans un domaine complexe de la vie quotidienne », tandis que l’autre démontre que “des preuves importantes et croissantes montrent que certains de ces jeux peuvent améliorer considérablement les fonctions cognitives, y compris de manière quotidienne”.

Walter R. Boot, un scientifique expert en cognition, s’est interrogé sur la question de l’efficacité prouvée de ces applications dans une étude datant de 2016. Selon lui, on ne peut établir de lien entre le fait de jouer à ces jeux et voir ses capacités cognitives améliorées.

Comment mesurer l’efficacité de ces applis ?

Il montre que dans tous les cas, il est difficile de démontrer avec certitude les liens de causalité entre ces jeux d’entrainement cérébral et de meilleures performances cognitives.

Les études concernant l’entraînement cérébral s’intéressent principalement aux effets de ces applications sur plusieurs domaines cognitifs comme l’attention, la mémoire, les capacités de raisonnement, par exemple. Mais, à chaque fois qu’on administre un test, il y a des chances que les scores soient meilleurs, juste par chance. Les études effectuent ainsi de nombreux tests sans contrôler leur quantité, ce qui rend les résultats non fiables selon l’expert. 

Il y a également l’effet placebo qui peut entrer en jeu. De nombreuses études qui soutiennent l’efficacité de l’entraînement cérébral ont comparé les effets de cet entraînement à un groupe témoin qui ne faisait rien, comme l’explique le chercheur R. Boot. Ici se pose un problème : les différences entre les deux groupes peuvent être facilement expliquées par l’effet placebo.

L’effet placebo s’exprime par le fait que les améliorations ne sont pas directement dues au traitement, mais aux participants qui s’attendent à se sentir mieux ou dans ce cas, à donner une meilleure performance en réponse au traitement qu’ils ont reçu. Ces participants s’attendent donc à des résultats positifs après l’entraînement cérébral et sont assez optimistes. Pour évaluer l’efficacité des jeux cérébraux, les prochaines études auront ainsi tout intérêt à prendre un groupe témoin actif, qui réalise par exemple une activité qui n’est pas liée à l’entraînement cérébral. Cette différence d’attentes entre les deux groupes est un paramètre important à prendre en compte par les chercheurs et qui induit un probable effet placebo.

Est-ce que ces jeux nous rendent plus intelligents ?

Les créateurs de ces entraînements cérébraux attestent que jouer à leur jeu sur ordinateur ou sur un smartphone va améliorer vos performances sur de nombreuses tâches notamment de la vie quotidienne. 

Un individu était par exemple capable, avec de la pratique, d’améliorer sa mémoire en réussissant à mémoriser 7 à 79 chiffres. Après cet entraînement, il était capable d’écouter une liste de 79 chiffres aléatoires, et de les répéter instantanément. Mais pour l’alphabet, il n’a pas réussi à se souvenir de plus de 6 lettres.

Prenons maintenant l’exemple d’un de ces jeux qu’on peut retrouver sur nos téléphones. Il consiste à détecter les objets en périphérie, ce qui peut être utile pour éviter un accident de voiture. Le jeu prend ainsi la forme de scènes réelles, avec des oiseaux qui sont en périphérie. Alors que l’image est présente pendant un court instant, les joueurs doivent localiser des oiseaux spécifiques. Mais le chercheur se pose la question : “Est-ce que trouver des oiseaux sur un écran peut aider à détecter et éviter, par exemple, un piéton qui sort du trottoir pendant que vous conduisez ?

Le cas avec les chiffres montre donc que les individus peuvent améliorer leurs compétences sur une tâche donnée, mais il n’y aucun gain dans un challenge similaire. Ainsi, si se souvenir de chiffres ne permet pas de mémoriser des lettres, en quoi localiser des oiseaux virtuels peut-il se transférer dans une situation de conduite ou plus généralement pour des performances académiques ?

Ainsi, la meilleure manière pour améliorer vos aptitudes cognitives n’est sûrement pas de jouer à ces jeux. Bobby Stojanoski, un scientifique au Brain and Mind Institute de Western University, explique même : « Si vous cherchez à améliorer vos capacités cognitives, au lieu de jouer à des jeux vidéo ou jouer à des test d’entraînements cérébraux pendant une heure, allez faire une promenade, un jogging, socialisez avec un ami. Ce sont de bien meilleures choses pour vous.”

Cependant, si vous voulez améliorer vos performances pour une tâche donnée, le meilleur moyen reste bien de la pratiquer à répétition pour stimuler votre cerveau !

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de