Plus que jamais, le rôle des médias dans le partage d’informations récentes et véridiques est primordial. Surtout maintenant que la majorité des citoyens dans le monde entier sont confrontés à la panique face à la propagation du coronavirus. Malheureusement, en marge de cette inquiétude généralisée, les fausses informations et théories du complot pullulent sur Internet et particulièrement sur les réseaux sociaux.

30 % des participants croient que le virus a une origine naturelle

À ce propos, Vox nous rapporte le dimanche 12 avril 2020 qu’une étude a justement mis en évidence à quel point les internautes et citoyens accordent du crédit à ces infox. Et, apparemment, un nombre conséquent de personnes accorderaient le bénéfice du doute à ces théories du complot.

En effet, alors que les experts pensent que le Covid-19 s’est transmis à l’Homme à partir de chauves-souris et par l’intermédiaire d’un animal inconnu, une récente étude du Pew Research Center a révélé qu’environ 30 % des Américains ne croyaient pas en cette explication.

Plus précisément, Pew a interrogé 8 914 adultes américains sur ce qu’ils pensaient être l’origine du coronavirus : est-il venu naturellement ? A-t-il été développé intentionnellement dans un laboratoire ? A-t-il été créé accidentellement ? Ou bien est-ce que ça n’existe pas réellement ?

Les résultats de ce sondage effectué entre le 10 et le 16 mars ont été surprenants. En effet, seulement 43 % des personnes interrogées pensent que le virus a une origine naturelle tandis que 23 % pensent que le virus a été fabriqué intentionnellement par l’Homme, 6 % imaginent que le virus a été créé accidentellement et 1 % a déclaré que le virus pourrait ne pas exister réellement.

— Photographynet.co.uk / Shutterstock.com

Un virus intentionnellement créé ?

La théorie du complot selon laquelle le Covid-19 est une création humaine est apparue dès le début de l’épidémie. Certains scientifiques ont effectivement émis l’hypothèse que même si la plupart des premiers patients identifiés provenaient du marché animalier à Wuhan, en Chine, tous les patients diagnostiqués positifs n’étaient pas là-bas.

Selon eux, le point de départ du virus était dans un laboratoire chinois où les humains faisaient des expérimentations sur des chauves-souris. Le microbiologiste Richard Ebright a d’ailleurs déclaré au Washington Post que le virus aurait pu être transmis à l’Homme dans un accident de laboratoire suite « par exemple, à une infection accidentelle d’un employé de laboratoire ».

Mais les hypothèses ne s’arrêtèrent pas là. De fil en aiguille, les théories du complot se sont élargies avec l’idée que le virus ne provenait pas seulement d’un laboratoire mais qu’il y a été intentionnellement créé. Cette théorie du complot était si répandue que cela a créé une vague de xénophobie contre la Chine. D’ailleurs, certains responsables chinois ont plus tard soutenu que le virus avait été créé dans un laboratoire aux États-Unis.

La désinformation devient un facteur de contamination

Selon Vox, ces fausses croyances se sont également largement propagées aux États-Unis à cause du fait que le président américain Donald Trump avait initialement qualifié le virus de « canular ». Trump aurait également déclaré à la télévision nationale que le taux de mortalité de la maladie est beaucoup plus faible que les responsables de la santé publique ne se l’imaginent.

« L’année dernière, 37 000 Américains sont morts de la grippe saisonnière. Ce nombre se situe en moyenne entre 27 000 et 70 000 par an. Rien n’est fermé, la vie et l’économie continuent. Il existe actuellement 546 cas confirmés de coronavirus, avec 22 décès. Pensez-y ! »

En février, il aurait également lâché qu’« un jour, comme par miracle, il disparaîtra ». Un sondage en mars aurait d’ailleurs révélé que la majorité des téléspectateurs de Fox News pensaient que les inquiétudes liées au coronavirus étaient exagérées. Néanmoins, selon Vox, l’enquête du Pew révèle que les personnes qui croient en la désinformation sur le coronavirus sont également celles qui sont les plus à risque d’être touchées par la pandémie.

Ainsi, il est plus que jamais important de s’assurer que tout le monde ait accès aux informations claires, correctes et récentes car lutter contre le coronavirus requiert des efforts venant non seulement du gouvernement mais aussi de tout un chacun.

2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
BetamaxFirst Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Si au debut je pensais à un complot américain, je n’y crois plus,car les us sont aussi touchés.
Je pense aujourd’hui au manque d’hygiene chinois.
C’est un virus qui a muté,le chinois ayant fait fréquenter 2 animaux qui ne se rencontre jamais naturellement.

Betamax
Invité
Betamax

Oui, et 14% des américains, pensent que le lait au chocolat, sort directement d’une vache…. Ah ces américains, ils ont toujours le mots pour rire, si ils n’existait pas, faudrait les inventer !! Il parait que le rire est bon pour le morale, et pour la santé, moi quand j’ai… Lire la suite »