À cause des pesticides et de la destruction de leur environnement, les insectes sont de plus en plus menacés par l’Homme. Pour éviter une catastrophe, l’Allemagne a choisi d’agir à l’échelle nationale. Un projet de loi pourrait être mis en place pour sauver toutes les espèces, des plus communes aux plus menacées.

 

COMMENT L’ALLEMAGNE COMPTE-T-ELLE AIDER LES INSECTES ?

Svenja Schulze, ministre de l’Environnement, souhaite agir dès que possible via un plan d’action visant à protéger les insectes de la destruction en réduisant l’impact de l’Homme. Ce plan prévoit la mise en place de mesures réduisant significativement l’utilisation de pesticides « et d’autres substances nocives dans les habitats des insectes ».

À terme, l’objectif final est de bannir d’ici 2023 le glyphosate, herbicide au centre de débats dans toute l’Europe. Afin de favoriser leur développement et éviter de désorienter les animaux, la ministre propose également un usage limité du bétonnage et une diminution de l’éclairage nocturne.

 

UN PROJET DE PLUSIEURS MILLIONS D’EUROS

Au total, ce projet coûtera chaque année à l’Allemagne 100 millions d’euros dont 25 millions dédiés à la recherche sur la réduction des pesticides. Toutefois, cette somme est nécessaire pour préserver la biodiversité d’après Svenja Schulze.

Lors d’une interview, elle a rappelé que « Nous, êtres humains, avons besoin des insectes. Ils ont besoin d’être protégés avec une loi spécialement pour eux ». Menacés sur l’ensemble du globe, près de la moitié des espèces voient leur population décliner d’année en année.

 

UNE URGENCE POUR CERTAINES ESPÈCES ?

Chez les abeilles, le danger est tel qu’elles sont considérées comme espèce en voie d’extinction dans des pays comme les États-Unis. Sauver les insectes en épargnant leur environnement et en utilisant moins de pesticides est vital, mais le projet de la ministre de l’environnement est loin d’être accepté.

L’Union chrétienne-démocrate, parti d’Angela Merkel, est en poste au ministère de l’Agriculture et pourrait s’opposer à ce dernier pour aider les agriculteurs. Cependant, une pétition lancée en Bavière la semaine dernière a réuni plus d’1,75 million de signatures en faveur de la sauvegarde des abeilles.

Espérons que cette démarche sera suivie par d’autres pays, dont la France, car la préservation des insectes est un enjeu planétaire.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de