Nous avons enfin la preuve que le glyphosate contribue à la disparition des abeilles

On le soupçonnait, c’est désormais prouvé. Le glyphosate perturbe la croissance des abeilles en s’attaquant à une enzyme présente dans leurs intestins, et contribue ainsi à leur extinction. Explications. 

 

Des conséquences effrayantes

Le glyphosate n’est pas censé s’attaquer aux animaux ni aux insectes, mais seulement cibler une enzyme présente dans les plantes et micro-organismes. Mais comme l’a révélé l’étude, les abeilles ont un microbiome sensible au glyphosate. Celui-ci perturbe par la suite la croissance et l’évolution de l’abeille tout au long de sa vie.

Pour vérifier les potentiels dégâts du glyphosate, l’équipe de chercheurs a exposé l’herbicide aux microbiomes intestinaux des abeilles. Conséquences au bout de 5 jours d’expérience : les insectes exposés étaient bien plus sensibles aux maladies et pouvaient même infecter les abeilles non malades. « Des études expérimentales et observationnelles récentes ont montré que la dysbiose affectant l’intestin des abeilles peut augmenter la sensibilité à l’invasion d’agents pathogènes », nous révèle la conclusion de cette étude.

© Wikipédia / Skinkie

 

La disparition des abeilles est une catastrophe pour la planète

Insectes pollinisateurs, les abeilles sont indispensables à notre survie ! Le saviez-vous ? Elles permettent à 80 % de nos récoltes de se reproduire. Depuis quelques années, les chercheurs ont remarqué que le nombre de colonies chutaient drastiquement. Plusieurs causes peuvent expliquer ce phénomène, comme le frelon asiatique qui s’attaque aux abeilles ou des parasites, mais aussi le réchauffement climatique.

Jusqu’alors, on savait que les néonicotinoïdes causaient également la morte de nombreuses chaque année. Aujourd’hui, nous savons désormais que le glyphosate joue également un rôle dans leur disparition en s’attaquant à leur microbiome. Une preuve de plus qui devrait pousser les gouvernements à ne pas céder à la pression des lobbies et à interdire ce désherbant.

 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux