8 aliments impérissables qui vous sauveront la vie en cas d’apocalypse

Vous vous êtes sûrement demandé dit « Que ferais-je si c’était la fin du monde ? ». Au Daily Geek Show, si l’on ne connaît pas vos désirs du moment, on sait au moins ce que vous devriez manger pour survivre durant l’apocalypse.

 

Une pâte de fruit de 107 ans intacte

Récemment, des explorateurs ont découvert en Antarctique une pâte de fruit vieille de… 107 ans. Elle appartenait en effet à une expédition britannique dénommée « Terra Nova », qui a pris place entre 1910 et 1913. Même si aucun des chercheurs ne s’est décidé à gouter la pâte, la conservation de l’aliment était exceptionnelle.

Lizzie Meek, en charge de la découverte des artefacts arctiques, a déclaré « Trouver une pâte de fruit aussi parfaitement préservée parmi tous ces artefacts non-identifiés et corrodés est une véritable surprise ». Si cette pâte de fruit est une découverte incroyable, compte tenu de son aspect et de sa supposée comestibilité, ce n’est pas le seul aliment qui tient aussi longtemps. A vrai dire, on en compte 8.

 

Le miel

C’est en 2015 que des archéologiques ont découvert du miel en Egypte. Alors que l’équipe de chercheurs fouillaient des tombes, ils sont tombés sur du miel en parfait état. Contenu dans des pots, le miel, datant de milliers d’années, était parfaitement comestible. Si le miel garde sa tenue à travers les années, c’est parce qu’il détient peu d’eau mais beaucoup de sucres. Ainsi, les bactéries ne peuvent pas proliférer. Les abeilles, en le fabriquant, chauffe le miel de façon à enlever toute l’eau de l’aliment. Ainsi, si le miel peut se cristalliser à l’air libre, il lui suffit d’être chauffé de nouveau pour retrouver sa splendeur d’antan. Le peroxyde d’hydrogène présent dans le miel aide également à sa conservation.

 

Les légumes secs

Tout comme le miel, la conservation des légumes secs est importante. Les haricots secs, les fèves sèches, les pois chiche, les lentilles ou les lupins font partie de cette catégorie qui peut être mangée même en cas d’apocalypse. Grâce à leur concentration en sucres et leur faible teneur en eau, les bactéries ne peuvent pas naître sur ces légumineuses. Pour autant, il faut les conserver dans un endroit à l’abri d’un quelconque liquide. Le contenant doit être scellé. Si l’eau s’immisce, alors les légumes secs ne dureront que quelques mois au lieu de plusieurs années.


Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

— Philippe Noiret