— Fahed3339 / Shutterstock.com

Pendant longtemps, les pyramides ont intrigué les chercheurs et ont fait l’objet de nombreuses recherches. La manière dont elles ont été construites, les chambres qu’elles abritent mais surtout leur structure ont toujours titillé la curiosité des touristes et chercheurs. En effet, les pyramides représentent une technologie moderne de l’ancienne époque et les scientifiques tentent d’en percer les secrets et mystères. L’alignement des pyramides fait justement partie de ces mystères. Des chercheurs ont donc effectué des études sur les plans des pyramides afin d’en tirer une théorie.

Les Égyptiens se seraient basés sur des échelles simples

Comment trois pyramides peuvent-elles être parfaitement alignées ? La réponse serait que les Égyptiens ont suivi les quatre points cardinaux. D’ailleurs, cela est observable sur la grande pyramide de Gizeh qui mesure à peu près 138,8 mètres, rapporte Science Alert. Selon les archéologues, les constructeurs de ces pyramides les ont érigées avec une grande précision.

L’archéologue Glen Dash affirme que les trois pyramides sont parfaitement alignées sans qu’il n’y ait eu de plans ni d’ordinateurs pour les concevoir. Glen Dash a aussi remarqué que toutes les trois présentaient le même type d’erreur. Il affirme qu’elles sont tournées dans le sens antihoraire à partir des points cardinaux.

D’autres scientifiques affirment que pour en arriver à cela, les Égyptiens se sont basés sur l’étoile Polaire. Mais Dash, de son côté, affirme qu’il y a 4 500 ans de cela, les constructeurs de pyramides ont utilisé l’équinoxe d’automne. D’ailleurs, l’équinoxe ne se produit qu’une fois par an et la durée du jour est égale à la durée de la nuit. Mais plusieurs chercheurs n’adhèrent pas à la théorie de Dash.

Les archéologues ont effectué des études pour comprendre ce parfait alignement

La théorie de Glen Dash a été réfutée car les autres chercheurs estimaient que l’équinoxe ne produirait pas l’effet d’alignement voulu. Mais Glen Dash affirme avoir mené sa propre expérience pour prouver sa théorie.

Pour cela, il a utilisé un instrument qui s’appelle le gnomon. Sa première expérience a débuté le 22 septembre 2016 et il a utilisé la tige pour projeter de l’ombre. À partir de là, il a suivi le point de l’ombre à un intervalle régulier. Cela a donc produit une courbe de point lisse, ce qui a créé une ligne parfaite qui va de l’est à l’ouest.

Cette méthode est aussi appelée « cercle indien ». Selon Dash, les Égyptiens ont utilisé cette méthode durant une journée claire et ensoleillée. Il ajoute que, pour déterminer l’équinoxe, ils ont probablement compté 91 jours à partir du solstice d’été.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments