Le Covid-19 est plus que jamais présent dans notre vie. Si la France et la Belgique ont choisi le confinement comme solution pour limiter la propagation de la maladie, le Danemark a choisi d’abattre ses visons de ferme. Cette décision a été prise après que 12 personnes ont attrapé une nouvelle mutation du SARS-CoV-2.

Une mutation qui menace l’efficacité des futurs vaccins contre le Covid-19

Le Danemark abattra la totalité des quinze à dix-sept millions de visons élevés sur son territoire à cause d’une mutation du SARS-CoV-2 qui a déjà été transmise à 12 personnes. Selon les explications des autorités danoises, cette mutation n’entraîne pas de symptômes plus graves de la maladie chez l’Homme, mais diminue de manière conséquente l’efficacité des anticorps humains. Or, un tel effet menace le développement d’un vaccin contre le Covid-19. « Le virus muté via le vison peut créer un risque que le futur vaccin ne fonctionne pas comme il se doit », a déclaré la Première ministre danoise, Mette Frederiksen, lors d’une conférence de presse.

Kare Molbak, directeur du Serum State Institute – la branche gouvernementale de la santé publique et des maladies infectieuses –, a ajouté que le virus muté « ne réagit pas autant aux anticorps que le virus normal. Les anticorps ont toujours un effet, mais pas aussi efficace. » Le gouvernement danois a fait part de cette découverte à l’Organisation mondiale de la santé. Quoi qu’il en soit, l’OMS ne s’est pas exprimée sur la décision du pays d’abattre tous ses visons. L’organisation a juste expliqué que des enquêtes sont actuellement en cours pour en savoir plus sur cette mutation du virus, a rapporté le New York Times.

— Lynsey Grosfield / Shutterstock.com

Une décision prise pour l’intérêt général

Il est à savoir que le Danemark est le plus grand producteur de fourrure de vison au monde. Le pays possède entre 15 et 17 millions de visons répartis dans environ 1 500 fermes. Tuer ces animaux sera une perte conséquente pour les éleveurs, mais la décision du gouvernement semble irrévocable. Face à cela, les autorités danoises ont déclaré avoir « une grande sympathie » pour les éleveurs touchés par cette décision. Quoi qu’il en soit, il a été expliqué que l’intérêt général devait passer en priorité, et que les éleveurs et autres professionnels directement affectés par cette décision recevront des compensations.

Ainsi, cette décision a été prise pour protéger non seulement ceux qui risquent de tomber gravement malades à cause du virus qui a muté, mais aussi pour le bien du Danemark et du monde entier, a expliqué le gouvernement danois. « Nous avons une grande responsabilité envers notre propre population, mais avec la mutation qui a maintenant été découverte, nous avons une responsabilité encore plus grande envers le reste du monde », a déclaré Mette Frederiksen. Il est à rappeler que ce n’est pas la première fois au cours de la pandémie de Covid-19 qu’un pays décide d’abattre des visons en grand nombre. Après avoir détecté des premiers cas de Covid-19 chez des visons en Espagne, près de 100 000 animaux avaient été abattus au mois de juillet dernier.

Cette fois-ci, le bilan sera encore plus lourd pour les rongeurs, et les autorités danoises ont déjà procédé à l’abattage de plus d’un million d’animaux. Pour accélérer le processus d’abattage, le Danemark a même décidé de mobiliser la police, l’armée et la garde nationale, a rapporté Reuters. En plus de cette décision difficile concernant le vison, le Danemark a également renforcé ses restrictions de confinement afin de limiter la propagation du coronavirus. 

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
RUSTINETTE Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
RUSTINETTE
Invité
RUSTINETTE

les pauvres petites bêtes, malheureusement c’étaient leurs destins, élevés pour être tués, pour « habiller » ces pétasses de friquer de merde, tout ceci devrait être interdit, nous n’avons plus besoin de fourrure pour nous vêtir, monde cruel et sans cœur pour toutes la faune et la flore, j’ai honte d’être un… Lire la suite »