Crédit : Wikimedia

La promession

Développée en 1999 par Susanne Wiigh-Mäsak, la promession fait disparaître la dépouille par le froid grâce à de l’azote liquide à -196°C. Contrairement à la crémation, aucune vapeur toxique n’est libérée dans l’atmosphère avec ce procédé. Un aimant recueille ensuite les résidus éventuels qui sont transformés en poudre avant d’être mis dans une urne biodégradable. Pour le moment, cette alternative n’est disponible qu’en Suède, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Corée du Sud et en Afrique du Sud.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de