Quitte à mourir, autant respecter la nature jusqu’au bout en choisissant des funérailles écologiques. Voici trois alternatives vertes à la crémation et l’inhumation classiques.

Crédit : Flickr

L’humusation

Permettre au corps de se décomposer naturellement, voilà ce que propose l’humusation. Cette méthode consiste à mettre le corps entre des couches de bois et de feuilles. Après 12 mois, reste plus qu’à récupérer les os, les dents, et les éléments artificiels éventuels. Ici, pas de place pour la pollution. Le compost ainsi obtenu peut même être réutilisé. En attendant que cette pratique soit légalisée, certaines entreprises comme Bios vous permettent de vous transformer en arbre après votre mort.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de