25 faits méconnus sur le film culte des années 1990 Maman, j’ai raté l’avion

En 1990, apparait sur nos écrans une comédie familiale relatant les aventures d’un petit garçon malicieux… Kevin. Laissé seul pour les vacances de Noël, Kevin doit se confronter aux casseurs flotteurs, les cambrioleurs les plus foireux que la Terre ait portés ! Geeks que vous êtes, vous-avez déjà tous reconnu le spitch du film Maman, j’ai raté l’avion ! Bien joué ! Tout comme nous à la rédaction, vous connaissez presque tout de ce film absolument culte, mais saviez-vous par exemple que le petit frère de Macaulay Culkin joue dedans ou que Robert De Niro a refusé le rôle d’Harry le cambrioleur ? Non, eh bien prenez connaissance de 25 faits méconnus à propos de Maman, j’ai raté l’avion.

1- Sans Oncle Buck, pas de Maman, j’ai raté l’avion !

Oncle-Buck

L’idée originale de Maman, j’ai raté l’avion provient de l’esprit imaginatif du scénariste et réalisateur John Hughes. Durant le tournage de son film Oncle Buck (1989), il met déjà en scène le jeune Macaulay Culkin. Toujours prêt à jouer les enfants précoces, Culkin y interprète une scène durant laquelle il recherche un babysitter. Il interroge alors plusieurs candidats potentiels par le biais de petits mots qu’il glisse directement dans la fente de leur boite aux lettres. C’est durant cette scène, dans laquelle Macaulay semble effrayé par la vision de trois inconnus, que Hughes a l’idée d’écrire un film basé uniquement sur les péripéties de ce petit personnage. Ainsi dans Maman, j’ai raté l’avion, Kevin reprend le même système, comme pour un clin d’oeil à Oncle Buck et échange des mots avec Daniel Stern, non plus via la boite aux lettres mais via la chatière.

 

 

2- Le rôle de Kevin fut écrit spécifiquement pour Macaulay Culkin

Macaulay-Culkin

Mais si le scénariste du film John Hughes semblait être décidé pour cet acteur, cela n’empêcha pas le réalisateur Chris Columbus d’auditionner plus de 100 enfants pour le rôle ! Ce qui ne servit strictement à rien, puisque c’est finalement Macaulay qui fut sélectionné pour incarner Kevin McCallister. Qui auriez-vous pu imaginer à la place ? Franchement !

 

3- Macaulay Culkin n’est pas le seul Culkin à avoir joué dans le film

En effet, son petit frère Kieran y fait une apparition dans le rôle de son inoubliable cousin pipi-au-lit prénommé Fuller ! Si Maman, j’ai raté l’avion marque timidement ses débuts d’acteur, Kieran s’est depuis construit une solide carrière cinématographique avec les films L’Oeuvre de Dieu la part du Diable, Igby et plus récemment, Scott Pilgrim.

 

4- Le film est détenteur d’un record du monde Guinness!

Kevin-MacCallister

Durant le week-end de sa sortie en salle, Maman, j’ai raté l’avion a battu tous les records au box office grâce aux entrées accumulées dans plus de 1202 salles de cinéma. Le film resta numéro 1 des classements durant 12 semaines consécutives puis persista dans le top 50 près d’un an après sa première projection. Il devint ainsi le plus gros succès financier des années 90 et rafla le titre du record Guinness mondial de la comédie la plus rentable des années 90 (tout de même 533,000,000 millions de dollars amassés après sa sortie internationale).

 

5- Son succès entraîna de nombreuses suites…

Home-alone-3

Tandis que la plupart des acteurs principaux ont repris leur rôle dans Maman, j’ai encore raté l’avion (de nouveau réalisé par Chris Columbus et scénarisé par Hughes), le succès de l’original entraîna la création véritable d’une franchise, composée de quatre suites, trois jeux vidéo, deux jeux de société et autres gadgets détonants (dont les talkboys que nos parents ont regretté de nous offrir !)

 

6- En Pologne on ADORE ce film

drapeau-pologne

Lors de sa sortie dans les années 90, le film connaît un énorme succès international, tellement incroyable que Maman, j’ai raté l’avion fut le tout premier film occidental à être projeté en Pologne après la chute du régime communiste. Depuis sa première diffusion en 1990, regarder ce film est devenu une tradition de Noël dans ce pays de l’est. Maman, j’ai raté l’avion y est si populaire, qu’en 2011, plus de 5 millions de téléspectateurs polonais l’ont regardé à la télévision, faisant de ce film l’une des rediffusions les plus regardées de la saison !

 

7- La maison des McCallister est devenue une attraction locale

459763498

Située au 671 Lincoln Avenue au Winnetka dans l’Etat de l’Illinois, cette magnifique demeure de 5 chambres a servi de lieu de tournage pour les scènes incluant la cuisine, l’escalier principal et le rez-de-chaussée. Les scènes de la salle à manger et de toutes les autres pièces ont quant à elles été tournées en studio. En 2012, les propriétaires ont vendu l’immense maison pour plus de 1,585 million de dollars.

 

 

8- Le petit Macaulay Culkin a enseigné une belle leçon à Chris Columbus

Chris-Columbus-Macaulay-Culkin

Depuis Maman, j’ai raté l’avion, le réalisateur Chris Columbus (qui a aussi écrit les scénarios des cultissimes Goonies et des Gremlins) est devenu l’un des cinéastes les plus appréciés d’Hollywood. Après avoir enchaîné la réalisation de films tels que Mrs. Doubtfire et de deux Harry Potter, le cinéaste américain a su toucher le cœur de nombreuses familles. Et justement, parlons de famille ! Car si Columbus a bien retenu une leçon lors du tournage de Maman, j’ai raté l’avion, c’est que lorsqu’on travaille avec un enfant-acteur, on travaille aussi avec TOUTE sa famille. En 2013, le réalisateur se confie et explique au magazine The Guardian : “J’étais jeune et j’étais sûrement un peu naïf pour prendre en compte l’environnement familial de mon acteur. Au début, nous n’étions pas vraiment au courant de tout ce qu’il se passait au sein de sa famille (celle de Culkin), mais au fil du tournage on en a appris davantage. Les histoires à leur propos donnent la chair de poule. J’étais en fait en train de diriger un enfant qui avait une vie de famille complètement instable.” En effet, en 1995, les parents de Macaulay déballent leurs griefs en public et débute une sale bataille juridique afin de contrôler la fortune de leur enfant… Sympas les parents !

 

9- Le film fut un tel succès que son titre fut l’objet d’un néologisme

Dans son livre The Big Picture : Who Killed Hollywood ? And Other Essays, le scénariste William Goldman doublement oscarisé, révèle que le succès sans précédent de Maman, j’ai raté l’avion a contribué à étoffer le lexique tout particulier du monde hollywoodien : ainsi Home Alone (le titre original) inspire le terme être “Home Aloned” (littéralement être Maman j’ai raté l’aviontisé) qui signifie se faire évincer du box office à cause du succès d’un autre film. En effet, lors de sa sortie en salle, Maman, j’ai raté l’avion écrasa toutes les autres sorties, qui se firent donc “Home Aloned” ! Désormais Hollywood utilise ce terme pour parler d’un film éclipsé par une autre production. Pour illustrer ce néologisme, William Goldman écrira : “On retient 40 de mes films, mais si je n’avais pas été Home Aloned on en aurait retenu 50 !”

 

10- La cabane dans l’arbre de Kevin ne faisait pas partie du décor

cabane-de-kevin

La cabane de Kevin, qui se trouve dans le jardin, n’était pas à l’origine sur la propriété de Lincoln Avenue. Elle fut construite spécialement pour le film et démolie ensuite, à la demande des propriétaires. Snif snif…

 

11- Le film a été entièrement tourné à Chicago

Comme pour la plupart des films de John Hughes, l’action du film Maman, j’ai raté l’avion se situe à Chicago. Ainsi, pour tourner les scènes un peu particulières telles que la scène de l’avion ou le sous-sol inondé, le staff a réquisitionné le gymnase et la piscine de l’école secondaire de la ville des Vents. Quant aux scènes censées se dérouler à l’aéroport Charles de Gaulle de Paris, elles ont été tournées dans l’aéroport O’Hare de… Chicago, bien évidemment !

 

12- Robert De Niro a décliné le rôle de Harry Lime

Robert-de-Niro

Tout comme l’acteur Jon Lovitz d’ailleurs. C’est donc Joe Pesci qui sauta sur l’occasion pour incarner magistralement le cambrioleur looser Harry Lime. Petit fait bonus : ce personnage est un petit hommage à Orson Welles (Harry Lime est le nom du personnage incarné par Orson Welles dans le film de Carol Reed : Le Troisième Homme).

 

 

13- Joe Pesci usa de sa “méthode” sur Macaulay Culkin

Joe-Pesci

Dans le but de rendre sa performance d’acteur la plus réaliste possible, Joe Pesci a volontairement évité Macaulay Culkin afin qu’il soit véritablement effrayé par lui. Et personne ne pourra blâmer le petit garçon de sembler pétrifié face à l’acteur, quand on se rappelle le faciès impressionnant de Pesci. Culkin se souvient : “Durant le tournage, Pesci me lançait ‘je vais grignoter tous tes petits doigts, tous à la fois !’ et durant l’une des répétitions, il m’a même mordu !” Bonjour les traumatismes d’enfance…

 

14- L’amoureuse de Buzz est en fait un garçon

amoureuse-buzz

La raison pour laquelle la petite copine de Buzz est plus “argg” que “wow”, c’est qu’il s’agit en fait du fils du directeur artistique déguisé en fille. Chris Columbus pensait que cela aurait été vraiment cruel de se moquer d’une jeune fille en utilisant sa vraie photo. Parce que déguiser son fils en adolescente pour le faire passer pour une horreur ça n’est pas cruel ça… non, pas du tout !

 

15- Daniel Stern laisse échapper le très vilain mot de 5 lettres. M**** alors !

Et cette scène n’a pas été coupée au montage. A fond dans le personnage, Pesci laisse échapper le mot de Cambronne lorsqu’il tente de récupérer sa chaussure au travers de la chatière (faites pause à 55: 27 minutes et vous constaterez par vous-même). A savoir, il existe également une version non censurée du film, dans laquelle Joe Pesci jure vraiment beaucoup ! (A voir ci-dessus).

 

16- Dans la “vraie vie” Daniel et Marv n’auraient sûrement pas survécu aux attaques de Kevin

Marv-Harry-casseurs-flotteurs

Tirs d’armes à air comprimé au front et à l’aine ? Un fer à repasser brûlant et des pots de peinture pleins lâchés sur la tête ? Ou peut-être une petite coupe de cheveux à la torche vous tenterait ? Non, parce que cela vous tuerait à coup sûr ! Les casseurs flotteurs ont pourtant enduré chacune de ces tortures, directement conçues des mains du garçonnet de 8 ans. Ils en subissent tant et tant qu’ils ne devraient en fait même plus pouvoir marcher ni même être conscients. En 2012, le Dr Ryan St. Clair a étudié les conséquences réelles qu’auraient dû avoir de tels actes. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas joli, joli ! Par exemple le fer à repasser aurait dû causer une importante fracture entraînant une large cicatrice et une cécité irréversible, et la torche aurait dû calciner la peau et le crâne d’Harry tant et si bien qu’il aurait eu besoin d’une transplantation. On peut donc dire que les casseurs flotteurs sont de véritables surhommes.

 

17- La scène de Marv marchant sur les décorations de Noël est la moins dangereuse

marv-home-alone

C’est a nouveau le Docteur St. Clair qui explique ce fait : “Marcher sur des décorations de Noël semble être bien moins dangereux que tout ce qu’ils ont expérimenté auparavant, Marv aurait dû être davantage troublé par sa fracture au crâne et sa cécité que par ses petits bobos.” En effet, Marv semble se faire extrêmement mal durant cette scène alors qu’il s’agit de la plus anodine. Sachez tout de même qu’il ne marche pas sur du véritable verre, mais sur de la pâte de sucre beaucoup plus souple et donc sans danger… Tout de même, pauvre Marv.

 

18- La scène de la tarentule ? Oui, elle est réelle !

Marv-Tarentule

Marv est peut-être totalement débile dans le film, mais dans la vie Daniel Stern est très futé. Pour les scènes où il devait marcher pieds nus sur les pièges disposés par Kevin sur les marches d’escalier menant au sous-sol, l’acteur portait des pieds de caoutchouc. Toutefois, la tarentule qu’il se laisse déposer sur le nez est quant à elle bien réelle. L’acteur a accepté de tourner cette scène avec une véritable tarentule à condition de ne faire qu’un seule prise. Comme on le comprend… La seule chose truquée dans le plan ? Le cri glaçant qu’il pousse hors champ, qui a été enregistré après coup pour ne pas effrayer la petite (monstrueuse) bête.

 

 

19- John Candy n’a tourné qu’une journée

John-Candy

Mais une très longue journée de 23 heures très exactement. Habitué des tournages de John Hughes, Candy interprète le rôle de Gus Polinksi, l’amical joueur de polka. Ce rôle sympathique a été inspiré par son personnage dans le film Planes, Trains & Automobiles également réalisé par Hughes.

 
20- La grande sœur de Kevin est une championne de judo
Hillary-Wolf

Deux ans après être apparu dans Maman, j’ai raté l’avion, Hillary Wolf – qui interprète le rôle de Megan McCallister – a décroché le rôle principal dans le film de Joan Micklin Silver : Big Girl Don’t Cry… They Get Even. Elle joue également dans Maman, j’ai encore raté l’avion ; mais n’est réapparue sur les écrans depuis. Néanmoins, il y a une bonne raison à cela puisqu’en 1996 et 2000 elle est membre de l’équipe américaine de judo, en compétition aux Jeux olympiques d’été.

 

21- Le film Angels With Filthy Souls n’existe pas

Vous avez sans doute été interloqué par le film de gangsters à la manière de James Cagney que visionne Kevin. Vous avez donc pensé pouvoir le retrouver et le regarder tout comme le héros. Ne perdez plus votre temps à le chercher avec acharnement sur Internet puisqu’il n’existe pas ! Enfin, s’il existe vraiment, sachez qu’il s’agit d’un “faux film” dont les uniques séquences ont été tournées pour Maman, j’ai raté l’avion.

 

22- Le vieux Marley ne faisait pas partie du scénario

vieux-Marley

A l’origine, le scénario de Maman, j’ai raté l’avion devait être une pure comédie, mais Chris Columbus proposa d’y ajouter une touche d’émotion afin de l’équilibrer un tant soit peu. C’est ainsi qu’il ajouta le personnage de l’inquiétant Mr Marley, le voisin “à la pelle” qui effraie Kevin avant de lui offrir une magnifique leçon sur le pardon.

 

 

23- Le Lyric Opera de Chicago a reçu des accessoires du film en cadeau

Une fois Maman, j’ai raté l’avion bouclé, le staff offrit la neige artificielle qu’ils avaient créée pour le tournage (il s’agit d’un mélange de cire et de plastique) à l’Opéra lyrique de Chicago. Encore aujourd’hui, l’opéra l’utilise dans ses spectacles.

 

24- Marv devait avoir son propre film

Daniel-Stern-Bushwhacked

Max, zéro malgré lui, comédie de Greg Beeman et sorti en 1995 met en scène Daniel Stern alias Marv, qui campe le rôle d’un livreur en fuite après avoir été accusé à tort de meurtre. A l’origine, le film devait être un dérivé de Maman, j’ai raté l’avion axé sur le personnage loufoque de Marv. Daniel Stern aurait dû reprendre le rôle du cambrioleur, qui décide d’abandonner sa carrière criminelle lorsqu’il est piégé dans une sombre histoire de meurtre. Et Harry dans tout ça ?!

 

25- Si vous êtes de ceux qui pensent qu’Elvis n’est pas mort, vous vous devez de croire qu’il apparaît dans le film

Elvis-home-alone

Si vous êtes de ceux qui pensent qu’Elvis n’est pas mort, vous vous devez de croire qu’il apparaît dans le film. Aucun film culte n’est complet sans théorie du complot. Et en ce qui concerne Maman, j’ai raté l’avion, elle affirme qu’Elvis (qui est censé être mort en 1977) fait une apparition dans le film. Oui, selon certains, le King est toujours vivant et en pleine forme et gagne sa vie en tant que figurant. En tout cas à SooGeek on y croit dur comme fer, pas vous ?

Amusant, n’est-ce-pas ? Il est toujours agréable de découvrir les secrets d’un film que l’on pensait connaître par coeur. Certaines révélations sont un peu surprenantes, comme les dommages qu’auraient dû causer les facéties de Kevin, ou le fait que Marv aurait pu être joué par Robert De Niro ! Mais cela n’enlève en rien l’éternel charme de ce film. Ne rêveriez-vous pas que, tout comme en Pologne, ce film devienne une tradition de Noël, au risque de “Home Aloner” toutes les autres rediffusions ? Admettez que ça serait fantastique ! Quel fait ne connaissiez-vous pas ?


Tokyo est la ville la plus peuplée du monde. En 2016, elle compte plus de 42 millions d’habitants

— @DailyGeekShow