Jean Monet sur son cheval à bascule, Claude Monet, 1872.

Monet, peintre à 100 %

Sa vie entière est dédiée à la peinture. La politique ne l’intéresse pas, seul son art lui éveille de l’intérêt. Pour peindre, il a besoin de s’éloigner de sa famille pour être pleinement dans son oeuvre. Malgré cela, il peint régulièrement les membres de sa famille, et ses proches. Ses fils, ses parents, Camille, Alice, tous ont fait leur apparition dans une des toiles de Monet. Il a une réelle admiration pour la nature et la peinture, comme il le fait souvent savoir à Camille, ou à Alice au travers de lettres. 

A l’apogée de sa carrière, malheureusement, il se trouve atteint de la cataracte et est contraint de se faire opérer, même s’il y était fermement opposé au début. Mais pour peindre, il n’a pas le choix ! Sa vision ne lui permettait plus de percevoir les couleurs et les lumières correctement.

1
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Chantal SYVERSON Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Chantal SYVERSON
Invité
Chantal SYVERSON

Il existe une anecdote vérifiable sur ce peintre de génie. Un jour, il reçut un journaliste, émerveillé de réaliser son rêve de voir l’artiste. Ils parlaient lorsque le journaliste en question remarqua un pot dans lequel se trouvaient des pinceaux utilisés par Monet, et teintés de différentes couleurs. Timidement, il demanda au peintre s’il accepterait de lui offrir l’un de ces précieux pinceaux. Et c’est alors que le modeste génie lui répondit : « non, vous n’allez pas prendre un pinceau utilisé ; je vais vous en chercher un neuf… ».