Confession d’un masque de Yukio Mishima

― © Shirou Aoyama / Wikimedia Commons

Si Yukio Mishima est plus connu en France pour La Mer de la fertilité, Confession d’un masque est de ces romans les plus marquants faisant écho à la propre vie de l’auteur. Kochan est un jeune homme faible qui voue une admiration sans faille à un de ses camarades de classe, admiration qui finit par devenir amour et désir sexuel. Kochan tente de réprimer ce désir montant, surtout que dans le Japon des années 30, l’homosexualité est plus que taboue. Il se ment à lui-même, aux autres : il porte un masque. Mais arrivera-t-il à l’enlever ? L’auteur parle ici de normalité et d’immoralité, et surtout de sa propre vie.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de